Marche « Nio Lank » : les journalistes pris pour cible par la Police


Les journalistes ont été pris pour cible par la Police lors de la manifestation contre la cherté de l’électricité. Présents en nombre près de la place de l’Indépendance, ils ont été repoussés plus tard sur plus de 1000 mètres. Ce qui a irrité certains confrères qui ont demandé aux forces de l’ordre de les  laisser faire leur travail. Pour toute réponse, ils essuieront des tirs de grenades lacrymogènes. Si aucun blessé n’est à déplorer certains caméramans ont eu leur matériel endommagé. C’est le cas du cameraman de Dakaractu qui s’est vu arraché les fils de sa caméra alors qu’il effectuait un direct. Une situation déplorable qui interpelle le syndicat de la presse qui ne manquera sûrement pas de réagir.
Vendredi 20 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :