Macky Sall en France juste avant le vote du parrainage : La plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg dénonce et l'invite à rentrer sans délai pour assumer toutes les responsabilités liées à sa charge.


Un communiqué de la Présidence de la République publié ce mardi 17 avril 2018 a annoncé que le Président de la République, Monsieur Macky Sall, va s'absenter du territoire national pendant 72 heures et ne devrait rentrer que le 21 avril prochain. 
Ainsi, après sa fuite en avant consistant à imposer un projet de loi sur le parrainage, impopulaire et dangereux, Monsieur Macky Sall quitte le territoire au moment où notre pays fait face à des risques de confrontation et d'instabilité du fait de ses propres décisions.  Ses services annoncent qu'ils devraient avoir des échanges sur des sujets d'intérêt commun avec le Président Français. Mais quel intérêt commun le liant à la France serait-il plus grand et plus important que celui qui le lie à son Peuple? 
La plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg dénonce cette attitude avec vigueur et l'invite à rentrer sans délai pour assumer toutes les responsabilités liées à sa charge. 
Cette attitude irrespectueuse envers les citoyens et profondément désinvolte ne pourra, en aucun cas, ni réduire la portée historique du combat que le Peuple compte mener pour sa démocratie et sa liberté si chèrement conquises, ni saper la détermination des citoyens libres qui comptent s'opposer, par tous les moyens légaux, au vote de cette loi scélérate. 
La Plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg appelle tous les Sénégalais, de l'intérieur et de la Diaspora, à la résistance, pour faire échec à ce projet de manipulation constitutionnelle, pratique d’un autre âge, qui ravale notre fierté nationale et l’orgueil d’une démocratie majeure dont le peuple s’est toujours prévalu.
Le même appel est adressé aux leaders des partis politiques, chefs religieux, syndicats,  associations de la société civile, organisations communautaires,  mouvements de jeunes et de femmes, tous les citoyens et citoyennes, à mutualiser leurs ressources et à faire converger leurs communes aspirations pour bâtir une force sociale et politique capable de faire face  au mépris du pouvoir. 
La plateforme appelle en fin les forces de sécurité et tous les corps de l’Etat à faire la part des choses et  éviter par toute attitude inappropriée, de faire basculer notre cher pays dans  une situation de tension et de crise dont il se passerait bien.  Le départ du capitaine de SUNU GAAL gui   en pleine mer, et au moment où le navire prend de l’eau de partout est bien la preuve de l’existence d’un fossé qui continue de se creuser jour après jour, depuis l’avènement de la deuxième alternance,  entre le Président de la République et le notre vaillant peuple.

Fait à Dakar le 17 Avril 2018
Le Secrétariat Politique National 
Mercredi 18 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :