Logement des étudiants ressortissants de Ziguinchor/ Le maire Ousmane Sonko formel: «A partir du 30 janvier, j’arrête le contrat…Je ne céderai pas à ces manipulations politiques…


Comme l’on s’y attendait, le maire de Ziguinchor a tenu un point de presse sur la situation des étudiants ressortissants de Ziguinchor à Dakar. Le concert des casseroles des étudiants organisé hier et le tollé sur l’expulsion annoncée des étudiants de l’immeuble qui leur avait été octroyé par l’ancien maire, Abdoulaye Baldé a eu effet. Dès le début de son propos, Ousmane Sonko rejette cette tradition de faire des dépenses qui ne sont pas en phase avec les compétences de la mairie. «Il y a un système que je n’accepte jamais de continuer. Nous devons nous conformer à des exigences. C’est un immeuble que la mairie payait chaque année. C’est un immeuble de 13 chambres qui ne pouvait pas contenir tous les étudiants ressortissants de Ziguinchor. Il y a d’ailleurs des étudiants qui n’habitent pas dans cet immeuble. Je n’ai aucune légalité pour procéder à ce genre de dépenses» argue le maire qui se démarque de ces compétences qui sont à la limite politique. 
 
Ousmane Sonko, de signifier, devant la presse ce matin en apportant des éclairages, qu’il y a des pratiques que des mairies utilisent sur des bases purement politiques. Au Sénégal, sur les 550 communes, selon le maire de Ziguinchor, c’est une infime partie de ces communes qui prennent en charge le logement de leurs étudiants. «Nous avons des immeubles à Saint Louis, Bambey et ici à Dakar. C’est une situation que nous avons trouvé sur place.  Mais je répète encore, la commune n’a pas cette compétence de prendre en charge le logement des étudiants de l’université. Je n'ai pas de base légale pour ce faire. D’ailleurs, je peux bien être poursuivi pour avoir payé un immeuble à Dakar alors que je n’ai pas cette compétence ». 
 
Pour le paiement mensuel de l’immeuble, 776 000 francs étaient décaissés par mois. D’après le maire Ousmane Sonko, le contrat se limite au 3 novembre. Toutefois, la mairie  ne doit aucun franc au bailleur. «Ces étudiants n’ont pas été expulsés de leur immeuble. Ce sont des manipulations politiques dont les étudiants sont victimes. Ils n’ont qu’à aller contacter Doudou Ka qui leur avait soutenu avec un montant de 5 millions. Ce que nous devons payer comme arriérés, la mairie l'a complètement versé au bailleur» justifie le maire. Ce dernier annonce en définitive qu’à partir du 30 janvier 2023, il va arrêter le contrat. Il sera prêt dès lors, pour soutenir les étudiants, renégocier le contrat avec le bailleur avec des consignes claires avec les étudiants à qui il va demander d’arrêter les activités politiques dans l’immeuble. 
C’est une affaire purement politique selon Ousmane Sonko qui informe que Macky Sall et ses partisans font tout pour le déstabiliser à Ziguinchor avec comme objectif, créer la discorde entre le maire de Ziguinchor et les jeunes notamment les étudiants. 
Jeudi 5 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :