Locales 2022 - Dr Alioune Diop (BBY Mbao) : « Cette élection ne sera pas du tout facile pour notre camp… Il nous faut, les remporter pour éviter le syndrome de 2009 »


Les querelles issues des non-investitures de responsables dans le Benno font rage. Responsable politique à Mbao, le Dr Alioune Diop ne briguera pas non plus le suffrage des habitants de cette commune. Le choix étant porté sur un autre. Mais cela ne l’empêche pas de demander à ses camarades de resserrer les rangs. D’autant plus que selon lui, ces élections ne seront pas faciles pour leur camp.
 
« Il s’agit pour nous, de remporter largement les élections territoriales pour éviter le syndrome de 2009 qui avait annoncé les prémices de la chute du pouvoir issu de la première alternance. Ces élections de janvier constituent ainsi, un premier tour pour les prochaines législatives. Les gagner nous permettrait d’entrevoir l’avenir avec beaucoup de sérénité et de confiance. Car, l’assemblée constitue un lieu de pouvoir extrêmement sensible avec lequel tout exécutif est obligé d'avoir des rapports pacifiés pour pouvoir assurer une bonne conduite des politiques qu’il initiées. C’est là un enjeu double pour cette élection qui, à n'en pas douter, ne sera pas du tout facile pour notre camp. C’est pourquoi je lance encore un appel aux candidats désignés pour qu’ils fassent preuve d’ouverture et travaillent sans aucune considération de tendance ou de clivage au sein de notre majorité présidentielle ».
 
Le Président du Conseil d’Orientation du Fonds pour le Développement des Transports Terrestres,  de rappeler qu’une élection locale, est une élection de proximité et « nous avons le devoir de nous retrouver sur l’essentiel en ayant comme point de mire la victoire pour faire mieux qu’en 2014. Ces élections de janvier 2022 portent en elles-mêmes un autre enjeu parce que situées à quelques encablures des prochaines législatives qui sont programmées en plein mi-mandat de notre président Macky Sall », a-t-il exhorté.
 
Sur les choix des candidats, il dira que la période des investitures est derrière, et l’heure est à la mobilisation pour montrer au chef de leur coalition que les choix qu’il a faits, sont les bons.
 
« Le président Macky Sall a porté son choix sur des responsables qu’il a jugés aptes pour conduire les troupes de notre camp politique dans leurs collectivités locales respectives. Un privilège pour les désignés mais aussi une lourde mission pour eux. Un privilège parce qu’il s’agit d’un choix parmi plusieurs autres profils aussi méritants et compétents qu’eux. Une mission parce qu’ils ont le devoir de faire gagner pour justifier le choix sur eux, mais aussi resserrer les troupes et montrer aux adversaires du président Macky Sall et de la coalition, que la majorité reste de notre côté. Mais cela passe par une générosité dans l’action politique, qui consiste à rassembler tous les membres de la famille de l’APR et du BBY autour de l’essentiel », dira-t-il.
 
Ainsi à l’endroit de ceux qui n’ont pas été choisis, il les exhorte à faire preuve de fair-play républicain. Tout en espérant que ceux-là qui ont été zappés, pourront être utilisés dans une autre élection, notamment les législatives qui se profilent à l’horizon. « Ce sera une occasion pour rassurer et pour renouveler dans une certaine mesure, les élites dans notre camp »,  conclura t-il...
 
Jeudi 18 Novembre 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :