Les Cheminots du Sénégal rejettent le Deal de Bamako et se réfugient chez Macky SALL


Les cheminots de DBF/Sénégal qui correspond à l'ancienne société nationale des chemins de fer (SNCS) sont très mécontents des conclusions de la réunion secrète tenue à Bamako, les 26 et 27 Décembre 2019, entre le *Ministre Oumar YOUM* et son collègue Malien *Ibrahim Abdoul LY* un ancien homme d'affaires. Les deux Ministres ont lancé deux chantiers très explosifs. Le premier chantier consisterait à vouloir enrichir une fois de plus l'homme d'affaires *Abass JABER* , patron de *TRANSRAIL* . Ce dernier, un grand soutien de *Abdoulaye WADE* et de son fils *Karim WADE* , avait dépouillé le patrimoine des chemins de fer du Mali et du Sénégal. Il avait mis à sac, les fleurons ferroviaires du Mali et du Sénégal, avant d'être congédié en mars 2016. Le deuxième chantier des deux ministres seraient d'envoyer au chômage, en catimini et sans resppecter les lois, les 1000 cheminots du Mali et du Sénégal. Alors même que le *Président Macky SALL* a obtenu le soutien unanime des cheminots de Thies, de Tamba et de Nguineguineo à l'occasion de son allocution du 31 décembre 2019. En effet, le Président sénégalais avait salué les réalisations du *plan de sauvegarde d'urgence (PSU)* qui vise à reprendre la circulation des trains entre Dakar et Tamba au cours du 1er semestre 2020. Après la reconstruction totale du pont de Touba Zam Zam par DBF/Sénégal. Mais également l'équipement de DBF/Sénégal en locomotives fournies par les Sud-africains selon le modèle de la location avec maintenance. *Kibily TOURÉ* , le jeune directeur général que le président Macky SALL a fait venir de France, a réussi à convaincre les cheminots et l'opinion publique grâce à sa grande capacité de travail et à ses résultats. Dans son discours du 31 décembre 2019 en faveur de la Relance (PSU), le Président Macky SALL a également instruit le gouvernement de poursuivre les discussions relatives au *projet de réhabilitation du Dakar-Bamako proposé par la Banque Mondiale* . En précisant que le projet entre les deux États et la Banque prendra plusieurs années. En attendant cette perspective, le Mali vient de se doter de *la SOPAFER* , sa nouvelle société nationale des chemins de fer qui va abriter les 500 cheminots maliens de DBF. Au Sénégal, les 600 cheminots et leurs familles attendent impatiemment la naissance de *la société des Chemins de Fer du Sénégal (CF-S)* dont le projet de loi est sur la table du président Macky SALL. Une restructuration qui va mettre de l'ordre dans un secteur où les structures ferroviaires sont trop nombreuses. Précisons que l'Etat du Mali ne contribue plus dans DBF depuis septembre 2017.
Mercredi 15 Janvier 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :