Lendemains de grogne chez les Sénégalais de Madrid : le chef de la diplomatie espagnole à Dakar

Le secrétaire d’État des Affaires étrangères (SEAEX), Ildefonso Castro, a réalisé une visite au Sénégal jeudi 12 avril afin de mener des consultations politiques bilatérales avec le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur (MAESE), Sidiki Kaba. Ces consultations politiques ont permis d’aborder des questions d'intérêt commun pour l'Espagne et le Sénégal et de constater l’excellent état des relations bilatérales. Voici, in extenso, le communiqué sanctionnant cette visite qui survient au lendemain d’une série de manifestations à l’instigation de membres de la communauté sénégalaise basée en Espagne.


Lendemains de grogne chez les Sénégalais de Madrid : le chef de la diplomatie espagnole à Dakar
Le Secrétaire d’État des Affaires étrangères (SEAEX), Ildefonso Castro, a réalisé une visite au Sénégal jeudi 12 avril afin de mener des Consultations politiques bilatérales avec le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur (MAESE), Sidiki Kaba.

 

Le Secrétaire d’État et le Ministre ont signé un Mémorandum d’entente instituant des Consultations politiques et diplomatiques entre le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur de la République du Sénégal et le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération du Royaume d’Espagne, visant à mener lesdites réunions sur une base annuelle, en cohérence avec le niveau des relations entre les deux pays.

 

Durant ces Consultations, l’excellent état des relations bilatérales a été constaté et plusieurs questions d'intérêt commun pour l'Espagne et le Sénégal ont été abordées, concernant la situation interne des deux pays, leurs relations bilatérales (politiques, économiques, culturelles, la coopération pour le développement, les questions migratoires, consulaires et la coopération judicaire, ainsi que les affaires de sécurité et de défense, y comprises la sécurité maritime et la situation dans le Golfe de Guinée), les affaires liées à l'Union européenne (les relations entre l’Union européenne et l’Union africaine, négociations en cours sur le cadre Post-Cotonou de relation entre l'Union européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique –ACP-) et les affaires régionales et internationales (les Nations unies –y comprenant la participation des deux pays au Conseil des droits de l'homme-, l’Union africaine, la CEDEAO et la situation au Sahel et dans les pays voisins).

 

Plus de 63.000 sénégalais résident légalement en Espagne, où ils forment l'une des plus grandes communautés originaires d'Afrique subsaharienne. Outre les résidents légaux, entre 2006 et 2016 l’Espagne a accordé la nationalité espagnole par la résidence à 8.019 citoyens d'origine sénégalaise. Par conséquence, la totalité de sénégalais résidents légaux et espagnols d’origine sénégalaise est de plus de 71.000 personnes.

 

Le programme de retour volontaire productif de citoyens sénégalais à son pays d’origine contribue à l'économie et à l’emploi au Sénégal. Uniquement entre janvier 2017 et février 2018, l'aide prêtée par l’Espagne à l'entrepreneuriat au Sénégal a été bénéfique pour 37 entrepreneurs sénégalais, pour un montant total de plus de 160.000 euros (105 millions de FCFA). Par ailleurs, l'Espagne transfère chaque année plus d'un million d'euros (plus de 656 millions de FCFA) de prestations de sa Sécurité sociale à destination des bénéficiaires de pensions sénégalais résidant au Sénégal.

 

Le Sénégal est un pays prioritaire pour la Coopération Espagnole. Bien qu'il n'y ait toujours pas de données définitives sur l'APD pour 2017, l'APD nette pour la période 2001-2017 a été de 389 millions d'euros (255 milliards de FCFA), en dons. Depuis 2014, ses actions se situent principalement à Saint-Louis, Matam et Casamance. Elles sont concentrées dans deux secteurs prioritaires: la gouvernance démocratique et le développement rural, la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 

Dans le cadre du « Fonds fiduciaire d'urgence de l'Union européenne », l'Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) et ses partenaires institutionnels sénégalais mettent en œuvre trois programmes pour un montant total de 27,5 millions d'euros (18 milliards de FCFA), dans les domaines de la création d'emplois ruraux à travers des Fermes Naatangué (avec ANIDA), de la réponse aux crises nutritionnelles à Matam et Podor ("Yellitaare", avec la Cellule de lutte contre la malnutrition) et le renforcement institutionnel de la gestion des migrations avec le MAESE (Direction Générale des Sénégalais de l'Extérieur).

 

L'Espagne est le premier client du Sénégal parmi les pays de l'UE et le quatrième fournisseur du Sénégal parmi ceux de l'UE. Le commerce entre les deux pays croît chaque année: en 2017, il s'élevait à 499 millions d'euros (327 milliards de FCFA).
Jeudi 12 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :