L’association nationale des retraités civils et militaires / FNR réclame toujours la revalorisation des pensions de ses membres.


L’association nationale des retraités civils et militaires a tenu en cette matinée du mardi 21 juin, un point de presse pour faire le point sur la situation des pensions des retraités du Fonds national des retraités.

Créée depuis 1962 par la volonté de quelques fonctionnaires dégagés de service, l’association se veut aujourd’hui d’être le défenseur des intérêts matériels et moraux des retraités, des veuves et des orphelins tous pensionnés du Fonds National des Retraités.

En effet, depuis plus de 10 ans que leurs doléances n’ont pas été prises en considération par les autorités, l’association nationale des retraités civils et militaires se voit obligée de changer de fusil d’épaule en se manifestant publiquement pour exprimer son ras-le-bol.

En plus de ce manque de considération, l’association a néanmoins dénoncé les multiples situations difficiles que vivent ses membres, notamment sur le plan social, sanitaire et surtout financier qui frisent la paupérisation de leurs familles.

Selon le président de l’association, El Hadj Amadou Ndiaye, « le montant des pensions du FNR stagne depuis octobre 2011. Pour dire vrai, ce montant ne stagne pas, il diminue sans cesse compte-tenu du renchérissement permanent du coût de la vie. »
En outre, depuis deux ans qu’ils mènent le combat pour la revalorisation des pensions du Fonds National des Retraités (FNR) qui était un engagement du Président de la République, le président de l’association estime que rien n’a évolué en vue de leur situation.

« Nous attendons toujours. Là où les allocataires de l’IPRES ont obtenu 55% d’augmentation de leurs pensions en dix ans, nous nous en félicitons. Néanmoins cela ne nous empêche pas de réclamer une hausse de 55% des pensions du FNR. »
Enfin, les pensionnés exigent du président Macky Sall la signature du projet de décret qui accompagne les propositions de revalorisation des pensions du FNR, allant de 25% à 10%.

Saisissant l’occasion, l’association a néanmoins invité le Directeur général de la poste à respecter les retraités en leur payant leur pension dès l’effectivité du virement exécuté par les services compétents. Ainsi, pour fustiger leurs mécontentements vis à vis de nos autorités, l’association compte tenir un sit-in le mardi 28 juin 2022 devant la direction des pensions. 
Mercredi 22 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :