Journée internationale de l'enfance : La mendicité en cours d'abolition au Sénégal

Plus de 220 millions d'enfants dans le monde n’ont pas de prise en charge adaptée. C'est du moins ce que révèle les statistiques de SOS village d'enfants international Afrique de l’Ouest et du Centre. D'où le souci de ces derniers d'améliorer la situation de ces enfants. Ce mardi, dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de l’enfance, une table ronde sur la qualité de la prise en charge et la protection de l’enfant s’est tenue. Cette réunion avait pour objectif de rendre visibles les progrès réalisés dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre en faveur de la prise en charge et de la protection de l’enfant, d'attirer l’attention des acteurs sur les défis persistants et la nécessité d’une synergie plus accrue et d’une meilleure coordination pour qu’aucun enfant ne grandisse sans une prise en charge adéquate et enfin de réaffirmer l’engagement collectif des acteurs en faveur des initiatives novatrices au service du développement de chaque enfant et sa réussite dans la vie. Benoit Piot, le directeur international de SOS village d'enfants international Afrique de l’Ouest et du Centre, estime que les gouvernants ont noté des avancées sur les textes, mais la communauté aussi doit y mettre du sien pour qu'ensemble ils puissent abolir la mendicité et la maltraitance des enfants surtout au sein des daaras, ce qui est très présent au Sénégal. Ainsi, Moustapha Sylla, le représentant du ministère de la femme, de la famille et du genre, confirme la volonté de son ministère d'améliorer la situation en posant des actes concrets. La collaboration avec les maîtres coraniques est un bon début.


Mardi 10 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :