JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA DANSE 2020 : MESSAGE DU MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION.


Le Sénégal, célèbre le 29 avril 2020, la Journée Internationale de la danse.
 
Au cœur de cette dynamique, se trouve l’Institut International du Théâtre (IIT), la plus grande organisation mondiale pour les arts de la scène, qui défend la promotion et la protection des expressions culturelles, sur le plan national et international, dans les domaines de l’éducation artistique, des échanges artistiques et de la formation.
 
La célébration de la Journée Internationale de la Danse a, toujours, donné à notre pays l’occasion d’organiser, sur l’ensemble du territoire national, des spectacles illustrant le génie et le talent des chorégraphes, danseurs et autres professionnels de la filière de la danse. 
 
La pandémie du COVID-19 et toutes les mesures restrictives qui l’accompagnent ne permettent, nulle part dans le monde, d’envisager, cette année, des rassemblements enthousiastes autour de créations de haute valeur esthétique, souvent porteurs de messages essentiels sur les enjeux sociétaux de la danse.
 
Toutefois, le Ministère de la Culture et de la Communication reste attentif aux projets majeurs du sous-secteur et s’efforce d’appuyer les initiatives les plus pertinentes à travers l’intervention des Fonds d’appui dédiés. 
 
Ces soutiens financiers aux initiatives de Formation et de Diffusion sont en voie de renforcement avec la perspective de la mise en place de l’Ecole nationale des Arts et Métiers de la culture.
 
En exprimant notre détermination à apporter des réponses appropriées aux attentes des professionnels de la Danse, nous voulons partager avec eux ces fortes paroles de Gregory Vuyani MAQOMA, danseur, acteur, chorégraphe, professeur de danse, sud-africain, auteur cette année du traditionnel message de la Journée dont voici un extrait :
 
« Nous nous dirigeons à travers des tragédies inimaginables, à une époque que je pourrais décrire comme l'ère post-humaine. Plus que jamais, nous devons danser avec détermination, pour rappeler au monde que l'humanité existe toujours ».
 
Chers artistes, dans le sillage de la réflexion de Gregory Vuyani MAQOMA, je vous exhorte, en ces heures sombres de l’humanité, de faire de vos moments de création, des instants privilégiés de vos vies, vous permettant d’apporter à vous-mêmes les sources de votre propre épanouissement, et aux autres le sens de leur vie.
 
Abdoulaye DIOP 
Mardi 28 Avril 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :