Industrie de la confection : Ibrahima Macodou Fall rassure les tailleurs, à propos de l’arrivée des Chinois


Industrie de la confection : Ibrahima Macodou Fall rassure les tailleurs, à propos de l’arrivée des Chinois
Un regroupement de tailleurs thiessois ne voit pas d’un bon œil l’installation d’une usine de confection chinoise au Parc industriel de Diamniadio. Pour ces nationaux, cela est une menace pour leurs activités.  Interpellé sur le sujet, M. Ibrahima Macodou Fall, directeur général de la Nsts n’est pas de cet avis.

Ainsi, rassure-t-il ses compatriotes en ces termes : « La confection industrielle ne peut pas constituer une menace pour l’artisanat de la confection très développé dans notre pays et spécialisé dans l’habillement sur mesure. C’est deux secteurs qui cohabitent partout dans le monde et qui sont complémentaires dans le marché ». Selon Monsieur Fall, cité par « thies.info », « leurs méthodes de travail ne sont pas les mêmes et les marchés visés sont différents.  Les industriels étrangers qui s’installent dans nos pays visent essentiellement les grands marchés d’exportation, les USA, l’Europe, alors que les ateliers de confection installés chez nous, répondent particulièrement aux besoins du marché intérieur et sous régional très marqués par l’effet de mode. »

Monsieur Fall, par ailleurs, exhorte notre pays, vu les atouts dont il dispose, à accueillir plusieurs entreprises industrielles dans le domaine de la confection. C’est pourquoi il se réjouit de cette implantation, comme aussi du démarrage prochain de la COMASET (Compagnie Maroco Sénégalaise de Textile) spécialisée aussi dans la confection industrielle à Thiès. Sur ce registre, toujours, détaille M. Fall : « Le développement d’industries de la confection dans notre pays va booster l’industrie textile pour la fabrication de tissus et la petite industrie pour la fabrication d’accessoires et de fournitures destinés à la fabrication de vêtements ; boutons, fermetures, élastiques, renforts…etc. Les tailleurs vont tirer un avantage réel de cette dynamique industrielle qui va entrainer même une baisse des couts des accessoires et fournitures qui sont aujourd’hui totalement importées. »

Pour M. Fall, les inquiétudes exprimées par une partie de la communauté des tailleurs ne sont pas fondées. Il rappelle qu’il a eu à réaliser en 2005 une grande confection à Louga qui malheureusement a été cassée par les autorités politiques de l’époque (voir vidéo) et celle-ci n’a jamais gêné le secteur de l’habillement local.  Ibrahima Macodou Fall de préciser ; « A côté de COMASET, nous avons prévu de réaliser un Parc Industriel et Artisanal  (PIAT) dédié à la confection et à la fabrication de chaussures sur lequel nous avons travaillé avec l’association des tailleurs de Thiès, la cohabitation des deux secteurs est naturelle  et offre une réelle synergie dans le développement de certains marchés par une mutualisation des capacités»  Toutefois M. Fall est d’accord avec les tailleurs sur le fait que le secteur de l’habillement et le secteur textile plus généralement, mérite une grande attention car il constitue un secteur important du point de vue de sa capacité de création d’emplois dans notre pays.

A l’endroit des tailleurs M. Fall conclut en disant : « Je comprends qu’ils aient des préoccupations qui doivent être prises en charge, celles relatives à la formation, au financement, à la disponibilité d’ateliers adéquats,  ….etc, mais il faudrait poser ces revendications de manière directe au lieu de mener un combat difficile à comprendre. Je rappelle que la communauté des acteurs de la mode, regroupant les créateurs, les stylistes, les tailleurs, fait partie des premiers groupements professionnels reçus par le chef de l’Etat Macky Sall, aussitôt après son élection à la tête de notre pays en 2012. Ceci démontre à suffisance l’importance et l’intérêt que les autorités de notre pays, en commençant par le chef de l’Etat, accordent à ce secteur d’activités. On garde en mémoire le combat mené par les tailleurs de Thiès pour la disponibilité de l’électricité avant 2012, mais pour celui-ci… Il ne faudrait surtout pas se tromper de combat !" 

  dakaractu avec thies.info
Mercredi 11 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :