Idrissa Seck après le défilé du 4 avril : "Il faut que nous ayons un peu plus d'indépendance et de dignité"

Comme il en a l'habitude, Idrissa Seck a encore fustigé la posture de Macky Sall face à des puissances étrangères comme la France. Selon le président du Conseil départemental de Thiès, par ailleurs candidat à la présidentielle de 2019, le Sénégal ne doit pas être une sous-préfecture de la France ou d'un autre pays. En revanche, Idrissa Seck ne plaide pas pour la rupture radicale des relations avec l'Hexagone. Seulement, il milite pour une coopération dans laquelle toutes les parties gagneraient.


Mercredi 4 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :