Hôpital Aristide Le Dantec : le collectif pour la défense de l’hôpital estime que l’arrestation de leur camarade est arbitraire.


Suite à l’arrestation du président du Collectif pour la défense de l’hôpital Aristide Le Dantec, El Hadj Abdoulaye Dione, le 12 octobre passé et qui a été placé sous mandat de dépôt, mercredi, ses camarades de combat, ont tenu ce 18 octobre une conférence de presse au siège de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS). En effet, cet agent administratif de la santé avait reposté dans les réseaux sociaux une image du général Moussa Fall accompagné de ces mots : « Il est capable de tuer pour ses intérêts, délinquant de la république » et en description, « avis de recherche ». Ces mots lui ont valu une poursuite pour diffusion de fausses nouvelles, injures et outrages à un commandant en exercice. À cet effet le Collectif pour la défense de l’hôpital Aristide le Dantec estime que le dossier est arbitraire. Selon Chekh SECK le secrétaire général du syndicat démocratique des travailleurs de la santé « ce dossier traîne en longueur, le juge ne devrait pas amener ce dossier en instruction du moment où les faits sont clairs ». Par ailleurs, le Collectif pour la défense de l’hôpital Aristide Le Dantec demande des explications sur la vente des 3 hectares à hauteur de 94 milliards de cet hôpital.
Mercredi 19 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :