Hommage au président Idriss Déby Itno : Les larmes et l’appel de la première dame Hinda Déby Itno.


Tombé au front lundi, alors qu’il participait au combat contre les rebelles du Fact, un dernier hommage est rendu au défunt président Idriss Déby dans la capitale tchadienne. Plusieurs chefs d’État de pays comme le Mali, le Niger, le Burkina Faso, ou le président du conseil souverain soudanais, ou le général Abdel Fattah al-Burhan, assistent aux obsèques, en plus du président français qui a effectué le déplacement depuis jeudi soir.

À la cérémonie d’adieu qui se déroule dans la capitale N’djaména, l’épouse du défunt président tchadien, Hinda Déby Itno a un rendu un vibrant hommage à un « glorieux soldat, intrépide guerrier debout et inversible devant tous les périls ».

« Vous comprenez tous ce qui est une mère qui perd son fils et ce que vit une femme qui perd son époux. Le maréchal du Tchad Idriss Déby Itno est pour moi un époux exemplaire, un père attentionné et un conseiller avisé. C’est pour dire qu’un repère entier a disparu, me laissant en perdition dans un désert mouvant.  Le maréchal du Tchad berger brille dans le ciel pour nous orienter vers le bon port. L’image du maréchal du Tchad pécore avec son peuple. Glorieux soldat, intrépide guerrier debout et inversible devant tous les périls », témoigne la première dame du Tchad en écrasant des larmes.

Certes le maréchal est parti, mais selon toujours la première dame, il appartient aux générations actuelles et futures de porter le message du défunt président Idriss Déby Itno. Cela en se donnant main dans la main pour la paix et la cohésion sociale.

« Son immersion dans la grande masse et sa communion avec les populations ne sont plus à démontrer. Cet attachement et cet amour se sentent dans le fond de chaque tchadien et chaque tchadienne. Tenons-nous les bras et marchons loin pour porter partout le message de la paix et de la cohésion nationale sans nous préjuger de nos origines et de nos concessions. Sa vision sera notre héritage. Il revient aux générations actuelles et futures de s’abreuver aux sources intarissables de ses valeurs sublimes. Le maréchal n’est plus, mais Dieu est toujours là et qui console tous les cœurs éplorés », a invité la première dame devant la famille et les hautes autorités qui prenaient part à la rencontre. Mme Déby Itno n’a pas également passé sous le silence des « nombreux acquis obtenus par les femmes », sous l’ère du président d’Idriss Déby…
Vendredi 23 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :