Gestion du personnel du stade LSS : La grogne des agents qui dénoncent une surexploitation inhumaine depuis des années.


Ils sont soit dans le groupe dédié aux tâches d’entretien du stade Léopold Sédar Senghor (Service entretien) soit dans celui en charge du nettoyage. L’ensemble du personnel du stade LSS puisque c’est d’eux qu’il s’agit, a déversé son lot de doléances face à la presse, ce mercredi, juste devant le bâtiment en question.
 
Prenant spontanément la parole au nom du collectif, Ndèye Astou Gaye qui fait partie des doyennes du groupe (21 ans de service), de révéler d’entrée que plusieurs de ses collègues ont déjà plus de 20 ans de service, mais n’ont aucun statut légal. Une situation qui selon elle n’a que trop duré. En effet, en l’absence de contrat signé en bonne et due forme, ils ne disposent d’aucune garantie au point de vue légal. Et, donc aucun n’avantage ne leur est réservé dans le cadre de leurs activités (Cotisation Ipres, assurance maladie, allocations familiales…) Une surexploitation qu’ils jugent inhumaine.
 
Si la pandémie de la covid-19 n’a pas simplifié les choses, le collectif qui réclame au moins quatre mois de salaire impayés, compte se regrouper autour d’un syndicat. Le tout étant de lutter pour la restitution de leurs droits en tant que travailleurs. À noter que la gestion du stade Léopold Sédar Senghor a été placée entre les mains de Cécile Faye. Cette dernière, d’après le collectif du personnel, ne ferait que repousser l’échéance dans un total déni de leurs difficultés quotidiennes.
Mercredi 16 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :