Finance islamique : « levier de financement complémentaire voire alternative au financement conventionnel » (Mouhamadou Lamine Mbacké, AIF)


« Le financement des grands projets d'infrastructures des pays de l'Afrique de l'Ouest » est le thème choisi pour la 7ème édition du Forum international sur la finance islamique en Afrique de l'Ouest. C'est pour cette raison que les acteurs et partenaires se sont réunis dans les locaux de AIIF de Ngor pour étudier un peu la situation et se disent prêts à accompagner les initiatives infrastructurelles du Sénégal, de la Côte d'Ivoire et des pays de l’Afrique de l’Ouest.

Selon le PDG de l'Aiif, Mouhamadou Lamine Mbacké, la finance islamique est un instrument de développement moderne adapté aux besoins de l’entreprise, de l’État et des populations. Elle constitue un levier de financement complémentaire voire alternatif au financement conventionnel. Il a aussi relevé le caractère innovant, la « résilience » et la « diversification » de cette finance basée sur les principes de l’Islam.
Pour leur part, les partenaires ont aussi exprimé leur satisfaction et s'engagent à accompagner l'État du Sénégal à travers leur expertise pour booster le secteur.

En outre, « ces experts de la BID, du Ministère des Finances et du Budget, les investisseurs publics et privés ainsi que les entreprises partageront leurs expériences. Trois volets seront au menu des discussions lors de cette rencontre : Énergie ; Transport (Route et autres infrastructures publics); et Eau. »

Plus de 1.500 participants, 200 entreprises et 20 pays sont attendus dans la capitale Sénégalaise pour la 7 ème édition du Forum international sur la finance islamique de l'Afrique de l'Ouest, a fait savoir le PDG de l'Aiif.
Mercredi 18 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :