Dr Alioune Diop sur la réunion de la CCR : « Je suis déçu, je n‘ai pas vu de changement par rapport à…»


 Alors que le Président Macky Sall a promu à la tete de la convergence des cadres républicains (CCR) le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, il faut dire que le Dr Alioune Diop, Cadre de l’APR et responsable politique à Grand Mbao,  est resté sur sa faim à l’issue de la première réunion convoquée par le nouveau coordinateur.
 
Il s’est dit déçu parce que n’ayant pas vu de changement par rapport aux réunions auxquelles il a eu à assister.  « C’est toujours la querelle d’agendas personnels qui prend le dessus sur le collectif. Parce que pour moi aujourd’hui l’agenda collectif c’est la réelection du Chef de l’État. Cela doit passer sur tous les autres agendas. L’immense majorité de ces cadres doivent leur survie à la réelection du Président Macky Sall, donc les agendas personnels ne se réaliseront qu’après la réelection du Président Sall. Je n’ai pas senti l’importance que les gens auraient du donner à la nouvelle orientation de cette structure des cadres » a-t-il notamment dit.
 
Nous sommes à 60 jours de l’élection présidentielle, a-t-il rappelé, « techniquement c’est le nombre de jours qui nous reste pour défendre le bilan du Président. Les cadres doivent être attendus sur la défense du bilan. Les réseaux sociaux c’est bien, mais ma conviction c’est que chacun de nous doit s’investir sur le terrain dans sa base et défendre ce que le Chef de l’État a pu faire.  Il y a des populations qui n’ont pas accès aux médias, à fortiori les réseaux sociaux, c’est cela donc notre combat. Le Président est une chance pour le Sénégal il faut le réélire » dira t’il.
 
Mais ce que j’ai senti hier a-t-il poursuivi, « c’est une remobilisation, mais qui n’a pas donné une stratégie pour réélire le Président », insistant par ailleurs sur un appui aux CCR départementales qui par défaut de moyens restent en léthargie.
 
Pour finir, il a tenu à remercier le Président de la République pour l’intérêt qu’il porte pour cette structure des cadres qui était restée pendant longtemps en léthargie. «  En effet le Président Sall a toujours pensé que cette structure devait être à l’avant-garde du parti, donc aujourd’hui s’il juge nécessaire de redynamiser cette structure en nommant Abdoulaye Diouf Sarr, nous ne pouvons que le féliciter. Et encourager ce dernier après bien sûr un exercice  réussi de cet exercice ».
 
Sur le parrainage le Dr Diop qui dirige la plateforme « Manko Falat Macky » se dit très confiant puisque assure t’il c’est de manière spontanée que les habitants de Grand Mbao viennent apposer leurs signatures auprès de sa personne.
Mercredi 14 Novembre 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :