Démographie : La population mondiale a désormais atteint 8 milliards d’habitants… L’Afrique va doubler d’ici 2050 !


Huit milliards d’habitants sur la planète ! C’est en effet huit fois plus qu’il y a deux cents ans et trois fois plus que dans les années 50. Aujourd’hui, plus de la moitié de la planète vit en Asie avec 59% et très loin de l’Afrique 18% ou encore l’Europe, 9%, selon l’ONU qui a fait ses estimations sorties ce mardi 15 novembre.

 
La Chine reste toujours le pays le plus peuplé avec 1.430.000.000 d’habitants. Cependant, elle n’en a plus pour longtemps, car d’après les Nations Unies, l’Inde prendra sa place l’année prochaine. De plus en plus nombreux sur terre, mais avec des disparités d’ici à 2050, avec notamment sa population jeune, l’Afrique Subsaharienne devrait doubler son nombre d’habitants. Toutefois, en Europe, se sera l’effet inverse. 


La population mondiale n’a cessé d’augmenter depuis le début du XXIe siècle. Si la Terre comptait deux milliards d’habitants en 1927, la population mondiale a depuis augmenté frénétiquement, pour atteindre huit milliards d’habitants en novembre 2022, comme l’affirment les Nations Unies à travers son nouveau rapport
Pour le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, c’est une occasion pour célébrer la diversité de la planète, de reconnaître notre humanité commune et de nous émerveiller des progrès en matière de santé qui ont permis d’allonger la durée de vie et de réduire considérablement les taux de mortalité maternelle et infantile. Aussi, poursuivra Guterres « c’est un rappel de notre responsabilité partagée de prendre soin de notre planète, et un moment pour réfléchir aux domaines dans lesquels nous ne respectons pas encore nos engagements les uns envers les autres ».
Une croissance au ralenti depuis les années 1950
Si les scientifiques pensent que la Terre pourrait dépasser les 10 milliards d’habitants d’ici 2080, la croissance démographique mondiale est pourtant très ralentie depuis des décennies. En effet, en 2020, elle est passée sous la barre des 1 %. Un rapport intitulé « Perspectives de la population mondiale 2022 » indique justement que la fécondité a nettement diminué au cours des dernières décennies pour de nombreux pays. Plus des deux tiers de la population mondiale vit dans une région du monde où la fécondité est inférieure à 2,1 naissances par femme, qui est le niveau minimum permettant une « croissance zéro sur le long terme ». « La population de 61 pays ou zones devrait diminuer de 1 % ou plus entre 2022 et 2050, en raison de la persistance de faibles taux de fécondité et, dans certains cas, de taux d’émigration élevés », indique le rapport. 
D’ici à 2050, plus de la moitié de l’augmentation se fera en Afrique subsaharienne
Selon l’étude, huit pays devraient à eux seuls générer plus de la moitié de l’augmentation démographique des prochaines décennies : l’Égypte, l’Éthiopie, l’Inde, le Nigeria, le Pakistan, les Philippines, la République démocratique du Congo et la Tanzanie. Les pays d’Afrique subsaharienne, dans leur ensemble, font parties de la région du monde où l’augmentation sera la plus importante. « La relation entre la croissance démographique et le développement durable est complexe et multidimensionnelle », a déclaré Liu Zhenmin, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires économiques et sociales. « Une croissance démographique rapide rend plus difficile l’éradication de la pauvreté, la lutte contre la faim et la malnutrition, et l’augmentation de la couverture des systèmes de santé et d’éducation. À l’inverse, la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), en particulier ceux qui concernent la santé, l’éducation et l’égalité des sexes, contribuera à réduire les niveaux de fécondité et à ralentir la croissance démographique mondiale ». 
Une croissance démographique qui doit donc être prise en considération dans ces pays et permettre l’émancipation et une croissance économique adéquate. « Les pays doivent investir dans le développement de leur capital humain, en garantissant l’accès aux soins de santé et à une éducation de qualité à tout âge et en favorisant les possibilités d’emploi productif et de travail décent », recommande le Département des affaires économiques et sociales (DESA) de l’ONU, dans son communiqué dévoilant ce nouveau chiffre de la population mondiale...
Mercredi 16 Novembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :