Décès de sa fille suite à une erreur médicale, le père de Seynabou Mbaye noie sa douleur dans la confidence

C'est avec pertes et fracas qu'un médecin lui a annoncé la mort de sa fille aînée âgée de seulement 4 ans.
Seynabou Mbaye victime d’une brûlure avait passé sa première nuit de souffrance à la clinique avant d’être évacuée le lendemain matin à l’hôpital principal de Dakar au service de pédiatrie. Quelques jours plus tard après son admission en réanimation, ses parents qui n’étaient pas encore au bout de leur surprise, reçoivent une nouvelle d'un responsable de l’hôpital leur annonçant que le cas de Seynabou nécessite une évacuation au Maroc ou en France pour une meilleure prise en charge. Malheureusement, la petite succombera de ses blessures. Aujourd'hui c'est tout un système qui est décrié par le père meurtri qui demande justice au nom de toutes les victimes. Dans une lettre, le père disait que " le pays n’avait pas rendu à Seynabou la monnaie de sa pièce. Du premier ministre qui avait demandait au Général de l’hôpital de lui faire un point sur le cas Seynabou au portier de l’hôpital qui demandait tous les jours les nouvelles de la petite en passant par le ministre de l’intérieur qui l'a vue par coïncidence de ses propres yeux, le ministre de la santé qui nous avait accordé un rendez vous sans suite, au premier vice président de l’assemblée et au président du groupe parlementaire BBY à qui on demandait juste un texto de rappel au premier ministre suite au rapport du Général qui avait demandé son évacuation, de la fondation servir le Sénégal qui avait appelé sa maman avec des promesses non tenues, tout le monde était au courant de la situation, mais hélas le cas Seynabou ne présentait aucun avantage politique parce que ce n’était pas médiatisé. " Dans cette interview avec Dakaractu, Saliou Mbaye noie sa douleur dans la confidence...


Samedi 13 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :