Covidgate : «Les recommandations vont servir de base à des réformes juridiques et institutionnelles» (PM Amadou Ba)


Le Premier ministre, Amadou Ba qui a reçu, ce 3 janvier, les organisations de la société civile pour analyser ensemble et discuter sur les recommandations du rapport de la Cour des comptes dans la gestion des fonds force Covid-19, a décliné ses conclusions. A l’issue de la rencontre avec les acteurs, il a renseigné que les recommandations de la Cour font, actuellement, l’objet d’études par les départements sectoriels concernés sur la base de trois (3) orientations majeures qui concernent respectivement, les réformes juridiques et institutionnelles à initier, les bonnes pratiques à promouvoir et les modes de règlement judiciaire les plus appropriés qui peuvent être l’information judiciaire ou toute autre modalité de reddition de compte idoine.
 
Dans ses conclusions, le Chef du gouvernement a  aussi souligné que lesdites recommandations vont servir de base à des réformes juridiques et institutionnelles en vue de renforcer la solidité de l’efficience de notre système de gouvernance en adéquation avec le programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama). Le gouvernement va, également en relation avec l’agence de régulation de la commande publique étudier dans les meilleurs délais l’amélioration du système de la commande publique pour plus de transparence sur la base des recommandations de la Cour des comptes notamment en ce qui concerne l’amélioration du système de pilotage et de l’exécution des dépenses publiques. 
 
Toutes les recommandations seront capitalisées et internalisées aux titres des bonnes pratiques en matière de gouvernance des ressources publiques en temps normal comme dans des situations d’urgence et de crise. Sous la coordination du ministre des finances et du budget, les bonnes pratiques recensés feront l’objet d’un guide pour sensibiliser les agents de l’administration sur le respect des règles, formalités et procédures notamment en matière de transparence, traçabilités et preuves. Certaines recommandations vont servir de base au nom de la redevabilité ou la reddition des comptes recourir sur des faits pouvant être qualifiés de délits ou de crimes au mode de règlement judiciaire approprié.
Mardi 3 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :