Conseil National de la Jeunesse (CNJ) : Les dissidents se réunissent à Thiès, lancent une pétition et menacent de boycotter les vacances citoyennes


Les membres du collectif pour un Conseil National de la Jeunesse (CNJ) concerté, se sont réunis ce samedi à Thiès, fief du président dudit conseil, pour se prononcer sur la situation qui prévaut au niveau de leur entité.
Après avoir fustigé la gestion gabégique et opaque de l'actuelle équipe avec à sa tête, le président Khadim Diop, les dissidents ont décidé de passer à la vitesse supérieure en lançant une pétition qui a pour principal objectif de faire l'état des lieux. " Le président lui même lors de son discours d'investiture, avait promis à la jeunesse sénégalaise de faire de telle sorte que les statuts et le règlement du Conseil national de la jeunesse soient revus. Au point qu'on puisse insérer ce qu'on appelle une motion de censure. Autrement dit, si le président commet une faute grave, le comité exécutif aura la possibilité de pouvoir le destituer. Alors, la possibilité que nous avons aujourd'hui, c'est de convoquer le comité exécutif extraordinaire pour que le président puisse apporter des réponses claires sur sa gestion. S'il n'arrive pas à apporter des réponses claires à ces préoccupations, ce sera au comité de décider. Au moment où je vous parle sur les 14 régions, les 12 régions sont avec nous c'est-à-dire qu'il y a des régions qui ont 4 ou 3 délégués et parmi les régions qui ont 4 délégués au minimum nous avons 3 délégués. Cela veut dire que si on rassemble l'ensemble de ces signatures là, on peut quand même avoir les 2/3 qui peuvent nous permettre d'obliger le président du conseil national de la jeunesse à convoquer un comité exécutif extraordinaire. Dans quelques jours, nous allons déposer cette pétition là auprès du président du Conseil national de la jeunesse et auprès des autorités. Dès lundi, nous allons déposer également un courrier auprès du président de la République, ainsi qu'au niveau du premier ministre", martèle Grégoire Sarr, membre du comité exécutif.
 
Les dissidents se sont aussi adressé au ministre de la jeunesse, Pape Gorgui Ndong. " Nous interpellons le ministre de la jeunesse, car nous savons que dans quelques jours, seront lancées les vacances citoyennes. Et nous disons au ministre de la jeunesse qu'à l'heure actuelle, nous jeunes du Sénégal, ne considérons plus Khadim Diop comme le président du Conseil national de la jeunesse du Sénégal. Alors, nous lui suggérons de ne pas voyager avec Khadim Diop parce que dans les 14 régions, 12 régions sont avec nous. Si rien n'est fait, nous irons tout droit vers un boycott des vacances citoyennes", dixit le porte-parole du jour.
 
Entre autres revendications, les membres du collectif pour un Cnj concerté interpellent toujours leur ministre de tutelle par rapport aux subventions des mouvements. " Depuis 2 ans, les mouvements sont en train de courir derrière leurs subventions. Au moment où nous vous parlons bientôt les vacances citoyennes, et les gens ne sont pas en mesure de nous dire à quel niveau se trouvent ces tractations là? Nous voulons donc savoir, qu'est-ce qui fait que depuis 2 ans, nous arrivons pas quand même à recevoir nos subventions..."
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dimanche 5 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :