Classement de la « Grande Niaye » de Pikine-Guédiawaye en zone humide protégée : le Président du (REPES) félicite le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD).


Classement de la « Grande Niaye » de Pikine-Guédiawaye en zone humide protégée : le Président du (REPES) félicite le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD).
La protection de l’environnement est l’une des préoccupations majeures du gouvernement du Sénégal. L’initiative salutaire et légendaire de classer la « grande Niaye» de Pikine-Guédiawaye, abritant le Technopole «zone humide protégée», est déterminante dans la préservation de nos ressources naturelles.
L’engagement du Président de la République à promouvoir le Développement Durable et la bonne gouvernance de nos ressources se reflète sur l’’axe 2 du Plan Sénégal Émergent (PSE) qui porte sur le capital humain, la protection sociale et le développement durable et particulièrement la consécration d’aspects environnementaux prédominants sur la Loi constitutionnelle n° 2016-10 du 05 avril 2016 portant révision de la Constitution (les articles 25-1, 25-2 et 25-3).
Au regard de la Convention de Ramsar relative aux zones humides d’importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux d’eau du 2 février 1971, la Politique nationale de Gestion des Zones humides (PNZH), a pour ambition à l’horizon 2025, de contribuer à l’articulation des politiques d’aménagement du territoire, de conservation et de production dans une perspective de développement durable, selon les principes de consensus, de la responsabilité partagée et de bonne gouvernance à travers une gestion axée sur les résultats.
Ainsi, cet acquis réalisé à travers l’érection de la « grande Niaye» en «zone humide protégée», consolide le cadre de mise en œuvre nationale de la Convention de Ramsar en phase avec le Plan Sénégal Émergent (PSE).
Les quinze (15) prochaines années nécessitent un effort redoublé du Gouvernement et des parlementaires Sénégalais. La coopération de tous les acteurs environnementaux serait une plus-value à l’atteinte des objectifs auxquels l’État s’est assigné relativement à sa Politique nationale de Gestion des Zones humides (PNZH).
À ce titre, le réseau des parlementaires pour la protection de l’environnement au Sénégal (REPES), félicite et encourage le Ministre de l’environnement et du Développement durable pour cette mesure audacieuse qui a été prise. Étant appelé à agir dans un contexte de politiques et de programmes en constante évolution et touchant des domaines aussi variés que ceux de la protection des zones humides, le REPES travaillera à renforcer des cadres législatifs en vue de soutenir les efforts de l’État et la communauté internationale en matière de préservation de notre biodiversité.
 
Honorable député - maire Ibrahima Baba SALL
Président du Réseau des Parlementaires pour la Protection de l’Environnement au Sénégal (REPES)
 
Vendredi 12 Octobre 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :