Cérémonie officielle Ndiassane 2018 : Aly Ngouille Ndiaye évite le piège du discours politique, demande au khalife des prières pour le Sénégal, et invite l'opposition à l'apaisement


Pour cette année 2018, l'évènement a la particularité d'être célébré juste après le rappel à Dieu du précédent khalife El Hadji Mame Bouh Mouhamed Kounta. Remplacé par Cheikhal Bécaye Kounta le 7e khalife de Ndiassane. 
Ce dernier, en sa qualité de petit-fils de Cheikh Bou Kounta, et fils cadet de Cheikh El Hadji Mame Bouh Mouhamed Kounta, à travers son porte-parole Pape Abdourahmane kounta, a livré un message de paix, de restauration des valeurs, et d'apaisement surtout à l'endroit de la classe politique.

A l'occasion, le ministre de l'intérieur Aly Ngouille Ndiaye en sa qualité de représentant du chef de l'État, n'a pas dérogé à son grand oral en guise de "Ziaar". En effet, en parfait connaisseur de la confrérie khadrayya de Ndiassane, maîtrisant parfaitement quelques notions religieuses (verset du coran entre autres), Aly Ngouille a su savamment doser son discours entre rappel de l'histoire de la famille Kounta, demande de soutien au président Macky Sall et incitation de l'opposition à l'apaisement en perspective de la présidentielle de 2019 : " Nous nous acheminons vers 2019, je demande donc au khalife de prier pour la stabilité du pays, mais aussi pour le président Macky Sall qui est à la tête Sénégal (...) Nous demandons par ailleurs à l'opposition sénégalaise à plus de sérénité", conclura t-il devant les religieux et fidèles présents à ladite cérémonie officielle.
Lundi 26 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :