Célébration de la journée des Think Thank : chercheurs et décideurs pistent des solutions post Covid-19.


La crise sanitaire du coronavirus aura causé des milliers de décès à travers le monde, soit environ 1,89 million de morts depuis son apparition en Chine en décembre 2019.

Apportant, en élément de réponse, un Webinar organisé en juin 2020, par le CRDI, en collaboration avec ses partenaires en l’occurrence le Réseau des Think Tanks de l’UEMOA (RTT UEMOA) et le Réseau Sénégalais des Think Tanks (SEN-RTT), aavait permis déjà de s’interroger sur la place de la science et de la recherche dans l’élaboration des politiques publiques de stabilisation et de relance économique en période de COVID 19.

À travers ce webinaire national de ce 16 février, placé sous le thème "la contribution des Think Tanks dans la gestion de la Pandémie de COVID- 19", chercheurs et décideurs ont travaillé de concert afin d’identifier les meilleures pistes de collaboration possibles. L’objectif général du panel revient à passer en revue les contributions scientifiques, les réponses des décideurs et leurs attentes pour contribuer à élaborer un agenda de recherche basé sur la demande avec comme spécificité de dérouler des éléments de réponse dans le contexte de la pandémie, de croiser les regards des Think Tanks dans la gestion de la pandémie et de recueillir les attentes des décideurs politiques, du secteur privé et de la société civile pour une recherche pilotée par la demande.
Les Think Tanks ont apporté un effort considérable dans la gestion de la crise sanitaire. Toutefois, en l’absence de cartographie et/ou d’études de synthèse de leurs contributions dans l’élaboration des politiques nationales de stabilisation et de relance de l’économie, leurs impacts restent difficilement « mesurables ». Afin de remédier à cette situation d’incertitude, le Réseau Sénégalais des Think Tank (SEN-RTT) a produit un document concerté qui pourrait servir de réponse à la crise sanitaire. Par secteur d’activités, les Think Tanks ont mis à contribution leurs expertises pour étudier l’impact de la COVID-19 et formuler des propositions. À titre illustratif, l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR) a conduit une dizaine d’études en lien avec la pandémie dont certaines et, en collaboration avec le Cadre National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR), organisé des « Débats d’experts » sur l’impact de la crise sur le devenir des exploitations familiales et le monde rural. Des webinaires ont été organisés entre chercheurs, organisations de la société civile et politiques sur la répercussion du virus dans des secteurs-clés comme la pêche, la commercialisation de l’arachide, la mobilisation des ressources et la souveraineté monétaire pour ne citer que ceux- là.
 
Le Bureau de Prospective Economique (BPE), en sa qualité de Think Tank logé au secrétariat du gouvernement, a mené plusieurs enquêtes de perception sur des échantillons représentatifs, à Dakar et dans les régions, pour évaluer le respect des mesures sanitaires.
 
Le Think Tank Enda, à travers l’initiative RASA regroupant plusieurs chercheurs et institutions de recherche, a coordonné avec IPAR un « ouvrage de solutions » présentant des basculements conceptuels souhaités pour des ruptures dans les modèles de développement et des gains de souveraineté véritables. De même, par l’entremise de son Centre Africain pour le Commerce, l’Intégration et le Développement (Enda CACID), il a également mené des réflexions prospectives sur le devenir des accords commerciaux et économiques, notamment la ZLECAF.
 
Des formats plus connectés ont été développés par certains Think Tanks, à l’image de WATHI, avec pour objectif de faire de la prospective et de penser un modèle de développement inclusif de l’après COVID, notamment à travers la publication de podcasts avec des relais radiophoniques.
 
Venu présider la célébration de la journée internationale des Think Thanks, le ministre de l'économie, du plan et de la coopération, Amadou Hott, a salué l’esprit coopératif du réseau des « Think Tanks » étatiques, de la société civile, du milieu académique et de la recherche, en tant que « groupe de réflexion, laboratoire d’idées ou cabinet d’experts ».
« Cela n’est pas surprenant, au regard de l’engagement patriotique des différentes composantes qui leur permet de jouer un rôle de premier plan dans la production de connaissances et d’évidences scientifiques (...) C’est dans cette perspective que le Gouvernement attend beaucoup de cette journée », a confié M. Hott qui relève que les conclusions qui résulteront de la rencontre seront d'une grande utilité à la relance et à la gestion multiforme de la pandémie. « La recherche nécessite des ressources financières suffisantes qui ne sont pas toujours disponibles pour les « Think Tanks » évoluant dans nos pays. Ma présence à cette cérémonie témoigne de l’importance que revêt à nos yeux un partenariat dynamique entre les « Think Thank » et le Gouvernement », s'est réjoui le ministre qui promet d’ores et déjà que son département s’engage à consolider la collaboration fructueuse entretenue jusqu’ici avec les chercheurs et centres de recherche et à poursuivre la valorisation de la production intellectuelle locale.
Mercredi 17 Février 2021
Dakar actu




Dans la même rubrique :