CULTURE : Exposition sur l'importance de la démocratisation de l'archéologie dans l’histoire culturelle du Sénégal.


L’Unité de Recherche en Ingénierie Culturelle et Anthropologie (URICA) de l'Université Cheikh Anta Diop a présenté une grande exposition sur l'importance de l'archéologie dans la compréhension historique et culturelle du Sénégal, ce jeudi 3 février au Centre de recherche de l'Afrique de l'Ouest (WARC).

Cette exposition de neuf bannières, la première du genre au Sénégal, met en lumière la manière dont l'archéologie sert de pont entre le passé et le présent. Elle explique comment la culture matérielle contribue à la compréhension des valeurs, des expériences et de la complexité du passé du Sénégal. Elle fait suite à l’exploration de  plusieurs sites de découverte archéologique du pays tout en faisant revivre certains des plus importants trésors archéologiques du pays.

En effet, les bannières bilingues, françaises et wolof, sont décrites par le Dr. Ibrahima Thiaw, professeur d'archéologie à l'université Cheikh Anta Diop et Directeur de l'Unité de recherche en ingénierie culturelle et anthropologie, « comme une étape majeure dans la démocratisation de l'archéologie. » Il ajoute : « Nous nous sommes engagés à aider les étudiants et les enseignants sénégalais à voir l'archéologie en pratique, cette exposition de bannières permet de connecter les enfants sénégalais à leur histoire d'une manière visuellement attrayante et facilement accessible. »

Ceci est le fruit d'un partenariat entre l'URICA, le bureau des partenariats stratégiques du Musée National de l'histoire et de la culture afro-Américaine (NMAAHC) et le Service des Expositions Itinérantes (SITES) de l'institution Smithsonian, avec le soutien de la Fondation Wenner-Gren pour la recherche anthropologique.
Jeudi 3 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :