CIDA/Dakar II : « La réforme foncière revêt une sensibilité particulière qui nécessite de concilier les besoins légitimes de l’agriculture familiale et ceux indispensables de l’agro business » (Macky Sall)


Le centre de conférences Internationales Abdou Diouf de Diamniadio abrite du 25 au 27 janvier,  la 2e Conférence internationale de Dakar sur l’agriculture, ou Dakar II. Dans son allocution d’ouverture, le chef de l’État Macky Sall, président en exercice de l’UA, d’inviter les partenariats de façon générale, à mieux coordonner les différentes initiatives en direction de l’Afrique pour qu’ils soient en harmonie avec les quatre piliers du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique. Selon Macky Sall, avec Dakar Il, il s’agira : « Premièrement, de valoriser davantage la recherche, améliorer la mécanisation agricole et la maîtrise de l’eau, et intensifier l’utilisation de méthodes et technologies appropriées, y compris la transformation locale des produits ; Deuxièmement, d’élargir les superficies exploitées et d’assurer une gestion durable des terres ; Troisièmement, d’améliorer l’accès des produits aux marchés, en renforçant les infrastructures de désenclavement et d’interconnexion transfrontalière, ainsi que les équipements de stockage, de conservation et de transformation locale ; Quatrièmement, de soutenir les petits exploitants, notamment les femmes et les jeunes par un encadrement et un financement adaptés à leurs besoins. » 
Sur la transformation durable des systèmes agricoles, Macky Sall de souligner que « la réforme foncière revêt une sensibilité particulière qui nécessite de concilier les besoins légitimes de l’agriculture familiale et ceux indispensables de l’agro business pour la production à grande échelle. Là également, une attention particulière devrait être accordée à l’accès au foncier pour les femmes et les jeunes », a-t-il indiqué...
Mercredi 25 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :