Bracelet électronique / Utilisation et efficacité : La révolution judiciaire, selon le directeur de l'administration pénitentiaire


Un pas considérable dans la marche de la justice, mais également des libertés humaines.
Le bracelet électronique doit être donc placé dans le cadre de la modernisation de la justice. Un élément qui pourrait être rangé dans un contexte de révolution, mais qui doit être, préalablement bien inclus dans les textes juridiques.
Déjà, il faudra s'intéresser à la finalité de cet objet moderne. Le premier constat qui est fait et, qui pourrait être l'élément incitatif de la mise sur place du bracelet électronique, est tout simplement le surpeuplement des prisons.
C'est ainsi que le directeur de l'administration pénitentiaire, le colonel Jean Bertrand Bocandé, au cours de l'émission "Balance" sur Walf Tv est revenu sur l'importance et le mode d'utilisation de cet outil moderne. "Le bracelet électronique nous aide à lutter contre les cellules qui débordent, autrement dit, le surpeuplement. Dans un premier temps, il nous permet, avec les détenus provisoires ( prévenus, inculpés ou même accusés), d'avoir la possibilité de le recevoir au niveau de son pied et de repartir jusqu'au jour de son jugement", précisera le gendarme.

Par ailleurs, il donnera des explications approfondies sur la délivrance de ce bracelet et de celui qui sera apte de le recevoir. " C'est le magistrat qui décidera de celui qui le portera ou pas selon les conditions ou critères. C'est lui qui prend la décision certes, même n'aura pas à la forcer aux détenus", ajoute le directeur de l'administration pénitentiaire.
Ainsi, le bracelet électronique pourrait être reçu par une personne malade, des personnes âgées qui ne peuvent pas par exemple rester au niveau des prisons.
Le colonel Jean Bertrand Bocandé précisera qu'il y'a également des cas d'exclusion. "Il y'a par exemple des personnes qui ont commis certains crimes ou infractions qui ne pourront pas bénéficier du bracelet."

Le principe du bracelet est ainsi très simple. Il est paramétré et joue bien son rôle de contrôle. C'est un projet qu’il faut aussi apprécier en termes de sauvegarde des droits humains et libertés des personnes qui demeurent tout aussi importants.
Mercredi 1 Juillet 2020



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :