Awa Ndiaye sur le 3ème mandat : « Macky Sall est le seul à m’avoir tendu la main au sein du Pds…sa candidature j’en parlerai lorsque… »


La responsable politique de la majorité Awa Ndiaye sort du bois. Après une longue période d’hibernation, l’ancien ministre sous l’ère libérale signe son come-back en créant un mouvement de soutien au Chef de l’État Macky Sall. Sur la raison de ce long silence, l’actuelle Présidente de la Commission de Protection des Données Personnelles (CDP) l’explique par le fait qu’il « fallait reculer pour mieux sauter ». 

« D’aucuns ont pensé qu’Awa Ndiaye a abandonné la politique alors que ce n’était pas le cas », a-t-elle aussi précisé. Elle a indiqué par ailleurs « que nous vivons aujourd’hui dans le milieu politique avec des dérapages, et la haine dans les discours en est un maillon fort », d’où la mise en place du mouvement.

« Je suis restée plus de trois ans sans faire de la politique. Dans la politique, il faut savoir prendre des décisions si on veut aller de l’avant, même si parfois il est difficile de s’y prendre. D'autant que ces décisions permettent de récolter des résultats satisfaisants pour non seulement le mouvement, mais pour le chef de l’État. Ce mouvement national « And Wakh Ak Askan Wi » a été lancé après un peu de recul, afin de pouvoir discuter avec ma famille, mes amis, mes responsables, les militants et sympathisants pour voir ce qu’il faut faire. Aujourd’hui, le mouvement, ce n’est pas Awa Ndiaye seulement, mais tous ceux qui s’y sentent. Car, j’étais plus proche d’abandonner la politique ; ce sont mes militants qui m’ont redonné goût à la chose politique », a-t-elle dit.

Enfin, sur le débat concernant l’éventuel troisième mandat du Président Sall, la présidente du mouvement « And Wakh Ak Askan Wi »
de faire savoir d’abord que cette formation ne va dépendre d’aucun parti politique. Elle a aussi tenu à remercier le président de la République Macky Sall, le seul à lui avoir tendu la main lors de son entrée en politique, au sein du Pds. « Il a été jusqu’à la mise en place de ma base politique. Il m’a, ainsi, accompagnée pendant quatre ans avec ses conseils et son soutien. Quand il a quitté le Pds, j’étais ministre de la République. Raison pour laquelle, il ne m’a appelée dans son nouveau projet. Et s’il l’avait fait j’aurais été dans l’embarras. C’est pour toutes ces raisons qu’à la fin du régime du Pds, je me suis lancée avec mes militants derrière lui pour le développement de Saint-Louis. Elle a promis d’évoquer la légitimité ou non de la troisième candidature de Macky Sall, lorsque le temps viendra…
Dimanche 15 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :