Assemblée Nationale : Ndèye Saly Diop Dieng décline devant les parlementaires, ses 4 challenges pour l'année 2021...


Les femmes ont été à l'honneur ce matin lors du vote du budget du ministère de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants à l'Assemblée Nationale. Après le vote de son budget, Ndèye Saly Diop Dieng est revenue sur les grands axes sur lesquels son ministère compte mener son action durant l'année 2021.

Il s'agira d'abord d'une meilleure prise en compte du genre dans les politiques publiques et une réduction des obstacles pour le bien-être des femmes. C'est dans ce cadre que s'inscrit le projet de construction d'un centre national d'accueil et de prise en charge holistique des femmes et des victimes de violence. C'est un projet phare du ministère de la femme. 

Sur le plan économique, le ministre Ndèye Saly Diop Dieng estime que les actions de son ministère porteront sur l'amorçage d'une transition des activités économiques des femmes majoritairement dans des micro-projets vers l'industrialisation à travers un programme de 14 unités industrielles de transformation des produits agricoles pour les femmes, mise en place.

Les problèmes de financement des femmes, de l'accès au crédit, à la terre, etc... ont été soulevés par les députés. Mais la ministre estime qu'avec ces unités économiques, le financement des femmes et leur formation dans les centres départemental d'appui et de formation des femmes (CEDAF), une autre étape vers la création de richesse et d'emploi peut être franchie.

D'ailleurs, dans ce projet, il est prévu dans le PAP2A, un financement de 7 milliards de francs CFA pour les trois prochaines années. En effet, 500 millions ont été même inscrits cette année pour amorcer le projet et faire les études avec les femmes, les partenaires économiques, mais également la société civile.

Selon la ministre Ndèye Saly Diop Dieng, "l'idée c'est de créer des championnes, des femmes leaders pour aller vers l'autonomisation économique.

Par ailleurs, il est envisagé de généraliser les CEDAF dans les différents départements pour le renforcement de leur mission et une réponse plus intégrée dans le cadre de l'autonomisation. C'est une question soulevée par plusieurs parlementaires ce matin. Toutefois la ministre estime qu'avec cet élargissement des CEDAF au niveau national, un paquet de services important sera à la portée des femmes pour leur indépendance économique.

Le deuxième challenge concerne le renforcement des groupes vulnérables avec l'achèvement notamment de 197 infrastructures de base dont des maisons du projet PALANG et 6 du PADES. L'alphabétisation et l'octroi de bourse économique sont également des aspects importants à tenir en compte selon la ministre Ndèye Saly Diop Dieng.

Le troisième défi, c'est la protection des enfants. Pour la ministre Ndèye Saly Diop Dieng, c'est un des challenges phares que son département s'approprie. La priorité reste donc l'éradication de la mendicité et le phénomène de l'errance dans les rues. Ainsi, avec le projet "Zéro enfants dans la rue"  initié sous le prétexte de la covid-19, ne sera qu'une continuité du ministère de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants.
Vendredi 4 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :