Assane Kamara au juge : "Ma chère mère a perdu un époux, rendez-lui son fils"


Jugé pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs en vue du financement du terrorisme, Assane Kamara sera édifié sur son sort le 09 avril prochain. Le juge a mis en délibéré l'affaire l'opposant au ministère public à cette date à laquelle se tiendra le procès de l'Imam Alioune Badara Ndao. 
Mais avant de lever la séance, le juge a vu sa sensibilité caressée par l'accusé qui a demandé à prendre la parole en dernier lieu. Une prise de parole que Assane Kamara a mise à profit pour non seulement rendre hommage aux membres de sa famille mais aussi à sa fiancée qui faisait partie des témoins à décharge. Le clou de cette prestation, visiblement bien préparée, a été la phrase de Assane Kamara à l'endroit du juge. "Ma chère mère a perdu un époux, rendez-lui son fils", a-t-il déclaré. Suffisant pour plonger la salle d'audience dans une ambiance morose pour ne pas dire triste. La fiancée de l'ex étudiant à l'Université de Sherbrooke n'a pu retenir ses larmes. C'est dire que le juge Samba Kane a du pain sur la planche...
Jeudi 15 Mars 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018