Assainissement : « un taux d'accès moyen de 74,2% avec 88,9% en milieu urbain et 62,2% en milieu rural » (MEA)


Le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement (MEA) a organisé sa traditionnelle cérémonie de présentation de vœux et de décoration des ses agents en service et ceux admis à faire valoir leurs droits à une pension de retraite. 
À cette occasion, 45 récipiendaires ont reçu, au nom du Président de la République Monsieur Macky Sall, des mains du ministre Serigne Mbaye Thiam, leurs insignes de décoration aux grades de Commandeur, d’Officier et de Chevalier dans l’Ordre national du Lion ou dans l’Ordre du Mérite.

La cérémonie a aussi servi d'occasion pour le ministre Serigne Mbaye Thiam de présenter le bilan de ce qui a été réalisé et d'esquisser quelques perspectives. "Comme je le rappelle souvent, le secteur de l'Eau et de l'Assainissement revêt une importance capitale pour le Chef de l'Etat ; c'est ce qui explique qu'en douze ans, le budget du département ait triplé, pour passer en 2024 à 132 391 970 449 FCFA", a-t-il dit, déclarant que les investissements réalisés dans ce secteur ne sont pas toujours visibles par les populations car la plupart sont enterrés mais elles contribuent au mieux-être de nos concitoyens; c'est peut-être là tout leur mérite. "Je rappellerai simplement que pour l'évolution du taux de desserte en eau potable dans les centres urbains et périurbains, le Sénégal est l'un des rares pays africains à avoir atteint les OMD et cela depuis 2005; à l'heure actuelle, le taux d'accès est de 100% à Dakar et de 92% dans les centres urbains de l'intérieur; pour le milieu rural, il se situe à 96,9%", a poursuivi le ministre de l'eau et de l'assainissement, Serigne Mbaye Thiam qui soutient que les mêmes efforts ont été consentis en matière d'assainissement. "Les derniers chiffres disponibles nous donnent un taux d'accès moyen de 74,2% avec 88,9% en milieu urbain et 62,2% en milieu rural; comparés avec ceux de 2011 qui étaient respectivement de 63,3% et 34,3%", s'est t-il réjoui, annonçant qu'en 2024, ces efforts vont être poursuivis et intensifiés; il s'agira de renforcer les acquis dans un contexte particulier caractérisé par le changement climatique, l'aggravation des catastrophes naturelles comme les inondations et surtout un accroissement des besoins en services durables d'eau et d'assainissement.

Selon toujours le ministre, en matière d'hydraulique urbaine, les actions pour 2024 s'inscrivent dans la continuité des projets d'alimentation des centres urbains et périurbains avec une attention particulière pour les centres déficitaires. "Pour l'hydraulique rurale, le département accordera la priorité à la réalisation et à la réhabilitation d'ouvrages hydrauliques et l'extension de réseaux d'adduction d'eau potable avec environ 1,5 million de personnes impactées", a-t-il assuré, avant de mentionner l'assainissement des eaux pluviales avec l'élaboration d'un nouveau Programme décennal de Gestion des Inondations 2023 / 2033 que le Chef de l'Etat a décidé de mettre en place, et cela dans la continuité du premier programme 2012 - 2022.
Lundi 29 Janvier 2024
Yaya Cissokho




Dans la même rubrique :