Arrestations de membres de l’opposition : AAR Sénégal dénonce un abus de pouvoir et envisage une demande de suspension des poursuites.


En point de presse cet après-midi, la coalition Alternative pour une assemblée de rupture/AAR SÉNÉGAL, s’est prononcée sur les arrestations d’opposants ces derniers jours. Leur inquiétude est bien motivée selon la coalition Aar Sénégal après avoir constaté les arrestations des députés Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly, suivie de celle de celle de sa collègue, Mame Diarra Fam, Ahmed Aïdara et Déthié Fall. Des arrestations « arbitraires » que fustige la coalition Aar Sénégal jugeant d’ailleurs le contexte inapproprié. 

En effet, ces actes sont notés au moment où le centenaire du guide religieux, Mame Maodo Malick Sy doit être célébré à partir du 24 juin. Ceci, devrait selon les membres de l’opposition du côté de l’alternative pour une assemblée de rupture, inspirer les acteurs politiques et particulièrement le président Macky Sall et son régime à utiliser le droit et respecter la conscience des sénégalais. « Nous allons poser un pas demain au niveau de l’Assemblée nationale pour la suspension des poursuites et la levée des sanctions concernant ces arrestations arbitraires », a annoncé le parlementaire, Théodore Monteil.

Aar Sénégal s’invite également dans le débat sur le respect des libertés de manifester. Elle déplore la répression de manifestants face à leur droit  de s’exprimer...
Jeudi 23 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :