Algérie : un avion militaire s'écrase près d'Alger, au moins 240 morts selon les médias locaux

Un avion militaire algérien de transport s'est écrasé mercredi peu après son décollage près de la base aérienne de Boufarik, à une trentaine de kilomètres au sud d'Alger, ont annoncé l'agence d'Etat APS et des télévisions algériennes. Ces dernières évoquent au moins 257 morts, majoritairement des militaires et des membres de leurs familles, a annoncé le ministère algérien de la Défense dans un communiqué.


Selon un responsable du FLN (Front de libération nationale, au pouvoir), 26 membres du Front Polisario se trouvaient à bord de l'appareil.

Aucun bilan officiel n'est disponible dans l'immédiat. Les télévisions algériennes diffusent des images de l'appareil en flammes. Sur celles-ci on peut voir une épaisse fumée noire s'élever aux abords d'une autoroute. On aperçoit aussi l'arrière d'un appareil au-dessus d'oliviers et de la fumée. 

Selon un photographe de l'AFP sur place, l'appareil s'est écrasé dans un champ à proximité immédiate de la base. Des centaines d'ambulances et des dizaines de véhicules de pompiers, sirènes hurlantes, convergent vers l'épave.

Une commission d'enquête déjà demandée

Le communiqué du ministère de la Défense nationale d'Algérie indique ceci : "Le Vice-Ministre de la Défense Nationale a interrompu sa visite d’inspection en 2ème Région Militaire et s’est immédiatement déplacé sur les lieux, pour s’enquérir de l’ampleur des dégâts et prendre les mesures nécessaires dans de pareilles situations où il a ordonné la désignation immédiate d’une commission d’enquête afin de déterminer les circonstances de l’accident".

En février 2014, 77 personnes, des militaires et membres de leur familles, avaient péri dans l'accident d'un Hercules C-130, appareil de transport de l'armée algérienne, qui s'était écrasé. Une personne avait survécu. Le ministère de la Défense avait attribué l'accident aux mauvaises conditions météorologiques.
Mercredi 11 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :