Adresse à la Nation du chef de l’Etat : Déthié Fall liste les non-dits


Adresse à la Nation du chef de l’Etat : Déthié Fall liste les non-dits
Très en verve, le numéro 2 de Rewmi a profité du plateau spécial de Dakaractu pour mettre en exergue les sujets que le président de la République n’a pas abordés ce 3 avril.

Ainsi, dans un contexte politique marqué par le verdict rendu sur l’affaire Khalifa Sall, Déthié Fall a mentionné que Macky Sall ne s’est pas prononcé sur l’indépendance de la justice. Cela, le rewmiste le perçoit comme une attitude aux conséquences graves sur la cohésion nationale. Puisque, cite-t-il son mentor Idrissa Seck : « Un investisseur étranger qui vient dans un pays enquête d’abord sur le niveau de stabilité pour se faire une religion sur la sécurité de son investissement. Or, cette stabilité se mesure à l’aune de l’intérêt que le président de la République attache à l’indépendance de la justice ». « Ce qui s’est passé avec le procès de Khalifa Sall  et ce qui s’est passé à Dakaractu indiquent qu’il y a une justice à double-vitesse qui protège les fautifs appartenant au camp du pouvoir », illustre-t-il.

Au rayon de la crise scolaire, le vice-président de Rewmi trouve que l’augmentation de 25000 F Cfa accordée aux enseignants est dérisoire.

Naturellement, il s’est prononcé sur la loi portant sur le parrainage. A cet égard, M. Fall croit détecter chez Macky Sall une manœuvre qui postule deux enjeux : écarter des adversaires sérieux  et connaitre, à l’avance, les électeurs potentiels des candidats de l’opposition pour détourner leurs suffrages.

Auparavant, Déthié Fall, qui a aussi dénoncé le manque de médecins et les difficultés caractéristiques du système de santé, a rendu hommage aux forces de défense et de sécurité qui « malgré le manque de moyens, font ce qu’il faut sur les théâtres d’opérations ».
Mercredi 4 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :