Accointance avec les terroristes : L'étau se resserre autour de Makhtar Diokhané


Accointance avec les terroristes : L'étau se resserre autour de Makhtar Diokhané
Ce ne sont plus un mais deux accusés qui enfoncent Makhtar Diokhané. Coumba Niang, sa deuxième épouse, a accepté de livrer son récit, révélant l'existence d'une enveloppe de 22 000 Euros reçue de Boko Haram. 
Mieux, Ibrahima Diallo alias "Abu Oumar" (son nom de guerre), présumé innocent, a révélé que c'est Makhtar Diokhané qui est allé voir Shekau afin qu'il leur permette de rentrer au Sénégal. "Makhtar Diokhané a rencontré Shekau. Il est revenu pour nous dire qu'il va nous mettre en relation avec une personne qui va nous guider  et nous orienter. Mais, je ne me souviens pas du nom de cette personne", a déclaré l'accusé. 

Le sieur Diallo n'a pas nié ses contacts avec Boko Haram. Il a d'ailleurs parlé de sa  rencontre avec Aboubakar Shekau, le leader de ce mouvement de terroristes, par l'entremise de Diokhané. Jugé pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, le présumé complice de l'Imam Ndao a nié des faits qui lui ont été reprochés. "Je n'ai jamais avoué avoir appris à manier des armes. Je n'avais jamais fait d'entrainement auparavant. Un jour quelqu'un m'a juste montré comment on utilise une kalachnikov", a-t-il déclaré.

Ibrahima Diallo a tant bien que mal soutenu avoir été au domicile du Chef de file de Boko Haram  en compagnie d'Abu Mujahid, Abu Salman, Ahmed Balal et Moussa...
Mercredi 11 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018