Youssou Ndoye : « Etre dominant grâce à ma taille et ma puissance »

Youssou Ndoye est en pleine bourre sous le maillot de Bourg-en-Bresse. En atteste cette grosse performance face à Strasbourg (87-85, 14e j.), avec à son actif 22 points, 17 rebonds pour une évaluation de 31. Le pivot des Lions juge ses débuts en Pro A et se projette sur la fin de saison de son équipe.


Elu meilleur remplaçant de la 14ème journée le 23 décembre dernier (victoire 87-85 face à Strasbourg), le joueur formé à Seed Academy revient sur sa performance. « Je pense que c’est sans doute l’un des plus grands matches que j’ai pu disputés depuis que je suis arrivé en France. Pas seulement au niveau de mes statistiques personnelles, mais côté ambiance dans la salle, scénario du match, suspense, etc.
Ajoutez à cela la prolongation, la salle qui était en feu et un adversaire qui fait partie, depuis des années, des meilleurs clubs français. Non, franchement, c’était une rencontre géniale à disputer ! Surtout qu’on avait 20 points de retard à la mi-temps (-18 en fait, ndlr). Ensuite, on a su revenir petit à petit. Ce match ressemblait un peu à celui contre l’ASVEL (victoire 87-83, 13e j.), sauf qu’à l’Astroballe, nous étions revenus avec des paniers de fou à 3 points, avec une adresse énorme, alors que là, notre retour s’est fait au courage, en bataillant dessous ».

« Je récolte parfois des fautes idiotes »

Parmi l’une des meilleures Ligues du monde, la LNB (Ligue nationale de basket) regorge de joueurs de talents et les personnes de grande taille souffrent parfois surtout quand ils ont en face de petits intérieurs mobiles. L’intérieur sénégalais s’y plaît énormément et veut s’imposer dans ce championnat. « Tous les pivots qui dominent ici ou presque sont des undersized big men, comme on dit. Pour moi, c’est parfois difficile, parce que tu vas oublier que tu es plus grand que les autres et tu récoltes des fautes idiotes ou que tu perds des balles bêtement. Mais j’adore la Pro A comme j’ai beaucoup aimé la Pro B. Et quand je suis en forme et pas blessé, je pense vraiment que je peux jouer tout le monde ici et même être dominant grâce à ma taille et ma puissance », estime Youssou Ndoye.

« On pourrait être mieux classé »

Avec 8 victoires pour 6 défaites, la JL est revenue dans le « paquet » des 4e de la Pro A. Et l’international sénégalais dissèque le jeu de son équipe, classée 7ème de la Pro A sur 18. Toutefois, juge-t-il, le promu doit toutefois corriger beaucoup de choses et être plus rigoureux face aux petites formations du championnat. « L’année dernière, j’avais le sentiment, en regardant les matches sur SFR Sport, que nous avions pratiquement une équipe qui pouvait tenir la route en Pro A. Et j’étais sûr qu’en ajoutant un ou deux gars avec de l’expérience, l’été venu, on allait être vraiment compétitif en Pro A. D’ailleurs, je pense même qu’on pourrait très bien être mieux classé encore. Dans les défaites qu’on a subies, on n’a jamais été vraiment dominé, mais on a perdu contre des équipes qui ont juste un petit peu plus d’expérience et de roublardise que nous. Jusqu’à présent, bizarrement, on a perdu des matches à notre portée et remporté des victoires quand tout le monde nous voyait battus. Je crois qu’on manque un peu de concentration contre les plus petites équipes ».

Médaillé de bronze avec le Sénégal lors du dernier Afrobasket masculin, Youssou Ndoye s’est remarquablement illustré tout au long du tournoi. Il a même fait parler de sa puissance en brisant le plexiglas en demi-finale face au Nigeria.
 
Terangasport.com 
Vendredi 29 Décembre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :