Trinité et Tobago : au bord de la démence, El Hadj Abass Gassama réitère son vœu de rentrer au Sénégal.


Il y a un peu plus d'un an, Dakaractu écrivait sur le sort d'un sénégalais retenu à Trinité et Tobago contre sa volonté. Dans cet article, le ressortissant sénégalais qui vit dans ce pays depuis 2005 émettait son vœu de rentrer au Sénégal. Mais, lorsque l'ambassade du Sénégal au Canada lui a confectionné des documents (sauf conduit) pour son retour qui était programmé pour juin 2018, grande a été surprise de voir que son pays hôte n'était pas prêt de le laisser partir. L'inquiétude d'El Hadj Abass Gassama était d'autant plus grande qu'il dit tout ignorer les raisons des agissements des autorités trinidadiennes à son égard. Depuis lors, le natif de Hamdallaye, dans la région de Tambacounda, souffre le martyre.

 

Bloqué dans ce pays des Caraïbes qui n'était pourtant pas sa destination première quand il quittait le Sénégal en 2004, il est plus que déterminé à retrouver sa terre natale. « Il me faut impérativement rentrer au pays », a-t-il imploré au téléphone de Dakaractu. Hébergé selon ses dires par un « ami trinidadien » du nom de « Saïd » à San Juan, l'ancien étudiant au département des langues romanes de l'Université Cheikh Anta Diop affirme être sans emploi. 

 

Pis encore, El Hadj Gassama est presque au bord de la démence. En témoigne son discours par moment décousu et l'emploi de mots incompréhensibles de son interlocuteur. S'il a presque perdu la raison, Abass Gassama n'en demeure pas moins très remonté contre les autorités trinidadiennes qu'il considère comme ses ravisseurs.

 

Arrivé en 2005 sur l'archipel de Trinité et Tobago en provenance du Venezuela, El Hadj Abass Gassama a été emprisonné à deux reprises. Arrêté une première fois à Chaguanas, dans le nord-est du pays pour séjour irrégulier, il sera libéré deux semaines après. Neuf ans plus tard, il renoue avec la prison. Alors qu'il était de retour de Tobago, il est appréhendé de nouveau et placé en détention à Aripo où il a fait 4 ans. Ses troubles mentaux ont fait leurs premières apparitions lors de ce séjour carcéral. C'est suite à l'assistance suivie de l'intervention du pasteur Cordelle Williams de l'Église adventiste de Cocoyea de Trinidad que Abass Gassama a recouvré la liberté. Cependant, le sénégalais reste dans une prison à ciel ouvert d'où il ne peut s'extirper pour des raisons qui n'ont à ce jour été révélées.

 

Son dossier est suivi de très près par les autorités sénégalaises qui, selon les informations de Dakaractu, ont saisi leurs homologues trinidadiennes mais n'ont pas encore reçu de réponse.

 

Samedi 13 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :