Suivi des accords de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie : "On ne pouvait pas trouver mieux. Sa contribution n'est pas très élevée" (Sidiya Diouf)


Les organisations de la société civile de la pêche artisanale ont organisé ce mercredi 25 juillet à Dakar une rencontre sous régionale sur la gouvernance transfrontalière et le développement des pêcheries entre le Sénégal et la Mauritanie. Un cadre de partage qui vise principalement à jeter les bases d'un bon suivi des accords signés entre les deux pays en matière de pêche.
Selon le directeur adjoint des pêches maritimes, Sidiya Diouf, par ailleurs Chef de la Division Artisanale, malgré les restrictions notées par rapport aux différentes espèces ciblées et aux types de pêche, le Sénégal ne pouvait pas avoir mieux en dehors de ces accords signés le 2 juillet 2018. En effet, il estime que "la contribution de la partie sénégalaise n'est pas très élevée". 

En outre, renchérit Sidiya Diouf, ces échanges de partage permettront de régler les conflits sous un nouvel angle...
Mercredi 25 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :