Série de meurtres à Grand-Yoff : la population incrimine l’accessibilité à la drogue et la négligence des forces de l'ordre.


Moins de deux (02) mois après le meurtre de la jeune  étudiante Lotaly Mollet sauvagement tuée près de chez elle, le quartier Grand-Yoff de Dakar est redevenu ce week-end l’adresse d’un homicide.  

Les occupants de cette agglomération de la banlieue Dakaroise se sont une fois de plus réveillés dans la tristesse suite à l’annonce du meurtre de Patrice Gomis. Un meurtre de trop pour ces derniers qui, depuis, ne cessent de crier leur ras-le-bol. 

Une descente de la rédaction de Dakaractu sur les lieux a permis de s’accommoder de l’insécurité qui sévit dans cette localité à forte densité. Si d’aucuns pensent que ce phénomène de violence est généralement dû à la consommation excessive de boissons alcoolisées voire de stupéfiants, d'autres accusent le chômage élevé qui sévit  dans cette localité, là où certains pointent la négligence des forces de l'ordre...
Lundi 28 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :