Semaine nationale de la petite enfance : Les acteurs se penchent sur les impacts psychologiques de la Covid-19 sur les enfants.


La cérémonie de clôture de la semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits s'est tenue ce vendredi à Dakar. Une occasion pour la directrice de la petite enfance et de la case des tout-petits, Maïmouna Cissokho Khouma, de mettre l'accent sur les stratégies élaborées pour une "prise en charge inclusive et de qualité de la petite enfance et aussi sur les impacts psychologiques de la pandémie Covid-19 sur les enfants".

Poursuivant son allocution, elle souligne que "nous réfléchissons sur les supports digitaux élaboré pour diversifier les opportunités d'apprentissage dans ce contexte particulier de crise sanitaire".

Le thème retenu cette année porte sur "la pratique des soins attentifs dans le contexte de la pandémie de Covid-19 : quelles stratégies pour une prise en charge de qualité de la petite enfance ?" Un thème qui, selon Silvia Danailov, représentante de l'Unicef est d'une pertinence indiscutable.

La représentante de l'Unicef qui prenait part à cette journée de clôture de la semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, a souligné que "l'Unicef n'a ménagé aucun effort sur les plans techniques et financiers pour que le Sénégal réponde présent à toutes les grandes dates de ce nouvel agenda en faveur de la petite enfance et la parentalité". 

Silvia Danailov est par la même occasion revenue sur la contribution que l'Unicef a octroyée à la petite enfance.
Vendredi 11 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :