Semaine de l’Alphabétisation : La DALN/MEN lance en grande pompe les festivités


La Journée internationale de l'alphabétisation est célébrée ce 8 septembre 2023 sous le thème : « Promouvoir l'alphabétisation pour un monde en transition : bâtir les fondations de sociétés durables et pacifiques. »
Une journée qui marque au Sénégal le démarrage de la Semaine de l’alphabétisation prévue du 8 au 14 septembre 2023. 
Venu présider la cérémonie de lancement de cette semaine à l’arène nationale, la représentante du ministre de l’Éducation Nationale, Cheikh Omar Anne,  Mme Ndeye Name Diouf , annonce « dans le cadre d’actions pour la mise en œuvre de l’ODD4, le Sénégal s’est engagé à créer les conditions d’un travail décent pour tous à travers des programmes d’alphabétisation des jeunes et des adultes. Mais pour être source d’autonomisation, l’alphabétisation doit remettre en question et modifier les rapports de forces inégaux et s’attaquer aux pratiques et croyances qui empêchent les individus, quel que soit leur âge ou leur sexe, de réaliser pleinement leur potentiel. Elle doit, à ce titre, dépasser la simple acquisition des compétences de base en lecture, en écriture et en calcul pour prendre en compte tout un éventail de compétences cognitives, socio-émotionnelles et comportementales qui favorisent la capacité à entreprendre, l’acceptation de la diversité, la créativité, la coopération et la citoyenneté ». Voilà qui justifie que le Ministère de l’Education nationale ait mis l’accent, à l’occasion de la célébration de cette Semaine, sur l’alphabétisation comme stratégie pertinente dans la construction de communautés inclusives, pacifiques, justes et durables au service du développement économique et social de notre pays. Selon la représente du MEN , «  Ce choix n’est pas fortuit car étant en parfaite adéquation avec  l’axe 2 du Plan Sénégal Emergent  consacré au développement du capital humain. D’ailleurs, son excellence le Président de la République Monsieur Macky SALL insistait en juin 2022, sur l’impérieuse nécessité de la relance des programmes d’alphabétisation dans les langues nationales avec tous les acteurs, et sur l’actualisation de la stratégie de développement de l’alphabétisation en lien avec les axes du PSE, afin de promouvoir davantage l'alphabétisation comme un instrument d’autonomisation et d’émergence. Pour dire tout l’intérêt que l’Etat du Sénégal porte à ce sous-secteur et combien il est attaché aux principes de l’Agenda 2030 », a - t- elle souligné. Des résultats satisfaisants ont été ainsi réalisés dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national d’Education de Base des Jeunes et des Adultes articulé aux technologies de l’information et de la communication (PNEBJA-TIC), intégrant la formation des non-voyants en écriture et lecture en braille ; du renforcement des capacités des membres des Comités de Gestion d’Ecole par l’alphabétisation fonctionnelle grâce à l’adaptation dans les six premières langues nationales codifiées des documents de gestion des structures scolaires du formel. Par ailleurs, d’autres initiatives sont en cours, notamment le projet d’ouverture de classes numériques en alphabétisation ; la mise en œuvre, avec l’appui du Programme d’Appui au Développement de l’Education au Sénégal (PADES), d’un programme d’éducation parentale dans des Classes d’Alphabétisation fonctionnelle situées dans les zones où l’indice de vulnérabilité des écoles est le plus élevé afin de doter les parents de compétences qui leur permettent d’accompagner leurs enfants et de participer à l’édification d’une école de la réussite ; et le développement d’un modèle pédagogique innovant dénommé « Ecoles ouvertes » initié dans le cadre du Programme d’Amélioration des Performances du Système éducatif (PAPSE). Selon toujours la directrice de la DALN, « les projets ou programmes comme le PEJA (Projet pour l’Employabilité des Jeunes par l’Apprentissage) et le PALAM (Programme d’alphabétisation et d’apprentissage de Métiers  Pour la lutte contre la Pauvreté), mis en œuvre dans une approche multisectorielle, ont permis d’alphabétiser et d’accompagner des milliers de jeunes apprentis âgés entre 16 et 24 ans exerçant dans le domaine de la menuiserie, de la couture, de la coiffure et du maraichage. Ils ont également permis d’enrôler et d’offrir des opportunités d’éducation ou d’alphabétisation à des enfants et jeunes non scolarisés ou déscolarisés, à des talibés de daara (apprenants d’écoles coraniques), ainsi qu’aux femmes de communautés diverses.
 
Ces réalisations et projets témoignent de la volonté politique de l’État du Sénégal de créer un environnement qui permet l’apprentissage tout au long de la vie pour l’ensemble des populations sénégalaises, dans l’optique de réaliser l’alphabétisation pour tous à l’horizon 2030. Toutefois, la lutte contre l’analphabétisme ne peut se limiter à la seule dimension de l’apprentissage. Il faut aller dans le sens de rendre opérationnel le cadre de référence de l’EBJA afin que l’Etat, les partenaires sociaux et les partenaires techniques et financiers, dans une approche synergique,  puissent mettre en œuvre des actions structurantes qui leur permettent de s’attaquer efficacement aux causes multiples de l’analphabétisme et à ses conséquences sur les individus et la société », a - t- elle conclu en déclarant ouverte au nom de Monsieur le Ministre de l’Education nationale, la 48ème édition de la Semaine nationale de l’Alphabétisation.
Samedi 9 Septembre 2023
Dakaractu




Dans la même rubrique :