Saly : "Un audit du ministère nous a permis de constater des inégalités concernant les facteurs de production..."(Sokhna Mb. Diop Mbacké, Conseillère Technique au ministère de l'agriculture.)


Sokhna Mbaye Diop Mbacké, conseillère technique et coordonnatrice de la cellule genre du ministère de l'agriculture, de l'équipement rural et de la souveraineté alimentaire, à l'occasion d'un atelier, a souligné que ledit ministère avait procédé à un audit depuis 2020. Un audit qui avait révélé des inégalités dans le cadre des facteurs de production d'où le sens et l'importance de leur rencontre.
"Nous sommes aujourd'hui dans le cadre de l'organisation de l'atelier de renforcement de capacités sur la budgétisation sensible au genre qui entre dans le cadre du processus de réformes budgétaires entamé depuis 2013 au Sénégal.
C'est un processus qui va nous permettre de mieux intégrer les besoins spécifiques des hommes et des femmes et de les prendre en compte dans les budgets ce qui va permettre de réduire les inégalités de genre et en même temps de développer le secteur de l'agriculture.
On a fait un audit genre au ministère de l'agriculture depuis 2020 et cet audit nous a permis de constater qu'il y avait des inégalités concernant l'accès aux facteurs de production, que ce soit les intrants, les équipements, le matériel agricole. Donc pour pouvoir réduire ces inégalités, on a besoin de faire des propositions dans ce cadre et pour mieux les matérialiser, on a besoin d'avoir un budget et c'est la budgétisation sensible au genre qui va nous permettre de faire cette correction et en même temps de prendre en compte les besoins des hommes et des femmes dans le secteur de l'agriculture.
La formation est destinée actuellement aux points focaux parce qu'au niveau de chaque ministère, il y a des points focaux au niveau des services techniques sous tutelle du ministère de l'agriculture et c'est eux qui ont en charge la politique genre du ministère de l'agriculture.
Pour pouvoir permettre à ces points focaux d'agir, on doit les outiller en terme de renforcement de capacités surtout sur la budgétisation sensible au genre.
Si je prends le cas de la direction de l'agriculture, c'est eux qui s'occupent des intrants agricoles donc si on renforce les capacités de son point focal, elle va mieux prendre en compte les besoins des femmes et des hommes dans le cadre de l'accès aux facteurs de production en l'occurrence les intrants agricoles.
On va rendre compte parce qu'il y aura un rapport qui sera déposé au niveau du ministère de l'agriculture et on a déjà informé l'autorité parce que c'est elle qui signe les courriers invitant les points focaux", a martelé Sokhna Mbaye Diop Mbacké conseillère technique au ministère de l'agriculture.
Samedi 31 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :