Relance de l’Économie en Afrique : « Il nous faut passer à l’action! » (Dr Cheikh Kanté, ministre d’État)


Le Président Macky Sall qui défendait, face au cercle des économistes et le centre de développement de l’OCDE Dev, les intérêts de l’Afrique, a plaidé pour une revue des normes de la gouvernance économique mondiale qui pénalisent le continent. Il souhaite, sous ce rapport, que le continent puisse disposer d’une Agence panafricaine de la notation, mais aussi mieux s’apesantir sur la transition énergétique, l’exploitation des ressources naturelles du continent entre autres questions majeures pour permettre à l’Afrique de faire face à la crise à la fois sanitaire et sécuritaire qui secoue le monde. Macky Sall s’exprimait à l’occasion de la conférence économique de Dakar 2022, inscrite, sous le thème « l’Afrique : partenaire leader. »

Souscrivant aux souhaits du Chef de l’État, le ministre d’État Cheikh Kanté, pour sa part, a relevé l’urgence de traduire en acte les attentes du président de la République.

« Ce qui est valable pour les Européens, valables pour les américains, doit être valable, aujourd’hui, à partir de nos idées propres. Cette agence de notation, il nous faut la réaliser le plus rapidement possible nous en avons quatre (4). En Afrique, il suffit tout simplement de fédérer les conseils d’administration, y associer même les autres agences de notation et y associer le fonds monétaire, la banque mondiale, l’OCDE etc, en combinant les critères financiers et les critères extra-financiers. Il nous faut passer à l’action », a estimé le ministre d’État, envoyé spécial du Chef de l’État. Dans son allocution, le Dr Cheikh Kanté a convoqué l’histoire pour expliquer les différents modèles de mécanisme financier sur lesquels se sont fondées certains États pour juguler leur croissance économique.
Dimanche 15 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :