Procès Khalifa Sall : Le coup de colère du juge Malick Lamotte


De son estrade, le magistrat Malick Lamotte s'est fâché contre Me Baboucar Cissé, qui ne veut « pas tresser de lauriers à un juge », lui « demande simplement d'appliquer la loi ». A la suite de la plaidoirie de l'avocat, qui a, par moment, haussé le ton, le président du tribunal n'a pas caché sa colère, rappelant que « dans un procès, l'autorité appartient au juge ».
Le magistrat a manifesté son agacement à l'égard du conseil de l'Etat, lui demandant de « faire preuve de politesse ». Il a émis le souhait de voir régner « un climat de dignité » entre acteurs de la justice. « Le débat ne se poursuivra pas sous cet angle là. Cela n'honore pas la justice », a averti le président du tribunal. Il réitère, ferme, que « certains comportements ne pourront jamais perturber le tribunal dans sa logique ». Son statut d'autorité lui donne, dit-il, la possibilité d’expulser les perturbateurs, car « c'est l'image de notre justice qui est en jeu », selon le juge de Khalifa Sall. Lui, qui se fait discret dans le procès, n’apprécie pas les approbations venant de l'assistance. Il examinera « sereinement » la recevabilité de la constitution de partie civile de l'État et celle de la municipalité de Dakar...
Jeudi 25 Janvier 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :