Patrice Samuel Aristide Badji, Directeur du Credila : « Le juriste joue un rôle central dans une entreprise »

Le nouveau directeur du Centre de Recherches, d'Etudes et de Documentation sur les Institutions et les Législations Africaines (CREDILA) a plaidé pour une meilleure implication des juristes dans le fonctionnement des entreprises. Patrice Samuel Aristide Badji a fait ce plaidoyer en marge d'une conférence organisée samedi 21 décembre par ses services à l'intention des étudiants de la Facultés des sciences juridiques et politiques de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar. "Je recommande à ce que les entreprises s'attachent les services d'un juriste", a-t-il lancé non sans arguer que c'est un gage de sécurité qui épargnerait aux entreprises d’être flouées dans la lecture des contrats. Par ailleurs, il a indiqué "qu'un chef d'entreprise avisé ne peut pas se passer de la cartographie des risques". "La cartographie rentre dans l'idée de prévention", explicite-t-il. Cela éviterait aux entrepreneurs de verser dans les accusations gratuites au préjudices des banquiers. En revanche, le banquier doit s’enquérir de la trésorerie d'une entreprise avant de la financer, semble toutefois nuancer le nouveau directeur du CREDILA.


Lundi 23 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :