Microfinance/ Accompagnement des femmes, taux d’intérêt élevé: Les interpellations des parlementaires au ministre Zahra Iyane Thiam


C'est autour d’un projet de budget de plus de 12 milliards de francs CFA que le ministre de la microfinance et de l’économie sociale et solidaire compte défendre devant les députés à l’assemblée nationale cet après-midi.
Toutefois, les interventions des députés concernaient surtout des rappels en terme d’accompagnement et de mode de financement des femmes. La députée Awa Niang est préoccupée par  le soutien des femmes sur la transformation des produits halieutiques. En effet, elle considère que ces femmes notamment de Pikine veulent bien être accompagnées à travers un financement bien encadré. Parfois, c’est parce qu’elles ne sont pas accompagnées qu’elles éprouvent d’énormes difficultés avec les banques » rappelle la parlementaire. Au passage, elle rappelle également que le soutien des femmes de Pikine à travers le programme PROMISE est aussi attendu.
 
Le problème de confiance au banque est aussi soulevé par certains parlementaires. En réalité, c’est le taux d’intérêt qui est un facteur qui porte préjudice souvent aux femmes qui se retrouvent toujours en situation défavorable face à ce qu’elles considèrent comme de l’arnaque.
 
Selon Aïda Mbodj, «il faudrait plus de communication parce que les femmes doivent être mieux informées. Les femmes ont aussi des difficultés dans la transformation et l’encadrement. C’est pourquoi la députée rappelle au ministre que son secteur ministériel est stratégique. Donc, une fois la communication et l’encadrement bien effectués, je pense que vous allez bien impacter les femmes qui peuvent même devenir de bonnes entrepreneuses. 
 
L’accompagnement également dans le domaine de la pêche est aussi une préoccupation du député Abdou Mbow qui plaide pour un financement plus étendue.
Jeudi 2 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :