Me Mounir Balal compare l'Imam Ndao à Alioune Ibn Abi Talib


Il plaide la cause de l'Imam Ndao. Mais Me Mounir Balal qui a pris le relai de Me Massokhna Kane dont la plaidoirie a été boycottée par la presse, s'est surpris à avoir de la sympathie pour son client, pourtant poursuivi pour terrorisme supposé. L'avocat a extériorisé ce sentiment qu'il éprouve pour l'homme dont il est censé prouver l'innocence devant la chambre criminelle spéciale.
D'obédience chiite, Me Mounir Balal n'a pas hésité à comparer son client à l'Imam Ali sur qui il n'a pas tari d'éloges. “Je n'ai jamais douté de la justice dès qu'elle m'est apparue. C'est une maxime de l'Imam Ibn Abi Talib puisée dans son ouvrage la Voix de l'éloquence. “Un imam réputé pour sa sagesse, son amour de la religion et de la paix. À bien des égards, ô combien vous lui ressemblez. Parce que j'ai eu l'insigne honneur et privilège d'assister à toutes les audiences, à toute l'instruction et vous m'avez subjugué (...) Vous êtes un homme humble, doux et résigné. N'est ce pas là l'enseignement et les vertus que notre Créateur aime à constater chez ses créatures”, chante la robe noire.
Jeudi 31 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :