Massacre des Peulhs à Ogossagou : Le féticheur Abdoulaye Djibo nie la responsabilité des Dogons, accuse IBK, la France et demande à Macky Sall d'intervenir.


Revenu du Mali où il a participé à la grande marche faisant suite à la tuerie du 27 mars dernier contre des populations civiles constituées de Peulhs, Abdoulaye Djibo a donné un entretien à Dakaractu. Il nie la responsabilité des siens dans ce massacre qui a fait réagir jusqu'au delà des frontières maliennes. 
Selon ce Dogon originaire du village de Wo, situé dans le cercle de Bandiagara, l'expédition meurtrière qui a coûté la vie à près de 200 peulhs à Ogossagou porte l'empreinte de “mercenaires qui s'exprimaient en anglais”. 
Dans le même ordre d'idées, Abdoulaye Djibo accuse la France et met le président Malien devant ses responsabilités. À l'en croire, Ibrahim Boubacar Keiïta a montré ses limites avec cette affaire et doit, à cet effet démissionner. 
Il demande aux Peulhs et aux Dogons de préserver la paix qui a toujours régné entre eux et se garder d'écouter les “politiciens” dont le dessein est, selon lui, de semer la zizanie entre les communautés.
Abdoulaye Djibo dit s'engager pour le rétablissement de la paix dans le centre du Mali et demande à Macky Sall d'intervenir auprès de son homologue malien pour arrêter la saignée pendant qu'il est temps.

Jeudi 25 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :