MARA DIOP NDINDY ( Trésorier Général du CNJ) : ' Que ces jeunes politiciens manipulés pour saboter le Conseil National de la Jeunesse vaquent à d'autres occupations ! '


Il se passe aujourd'hui un fait très grave qui risque de dévoyer,  à la limite, le cachet et le statut apolitique du Conseil National de la Jeunesse. Je me désole vraiment des sorties malencontreuses de certains jeunes, uniquement mûs par des intérêts bassement matériels. Je voudrais exprimer toute ma solidarité au bureau du CNJ qui oeuvre quotidiennement à l'éradication des problèmes de la Jeunesse.

 Des brebis galeuses sont en train de s'employer, depuis Thiès,  à  bloquer le fonctionnement du CNJ. Ces individus ne sont en réalité que des opportunistes en quête de notoriété publique. C'est une hérésie de croire que nous membres du CNJ, nous ne travaillons que pour nos propres comptes. Si tel était le cas, nous ne nous serions mis à nous battre contre les autorités Étatiques pour que la Jeunesse Sénégalaise reçoive une meilleure considération. C'est dans ce contexte que certains postes de responsabilités, nous ont été octroyés à travers les institutions de la République. 

Nous avons noué des partenariats avec certaines organisations dans l'unique but de redorer le blason à la Jeunesse. Ces maîtres-chanteurs devront revoir leur copie au risque de se voir, sérieusement discréditer par l'opinion publique Sénégalaise.

 Soyons réfléchis !  Comment des gens peuvent se prévaloir le droit de défoncer les portes des locaux du CNJ, au moment où, le Président et les membres du bureau n'avaient pas été informés auparavant qu'ils voulaient quoi que ce soit. 

C'est antidémocratique et illégal. De quelle légitimité sont-ils investis ? Ils parlent au nom de quelle jeunesse ? Quelle est leur représentativité ? Voilà une série de questions qu'il faut se poser et dont les réponses balaieraient d'un revers de main les fausses allégations distillées ça et là, par ces fossoyeurs de la démocratie. Pis, ils ont été singulièrement désavoués par presque l'ensemble des bureaux régionaux et départementaux du Conseil National de la Jeunesse. Je voudrais leur rappeler un fait pratique et simple. La démocratie et la légitimité se traduisent dans les urnes à travers un mandat. Un mandat confié par les Jeunes Sénégalais à travers le territoire national. Je me désolidarise de ce procédé trop archaïque, démodé et enfantin. 


Je souhaiterai clairement dire à ces rebelles, qu'ils nous trouveront sur leur chemin. Les menaces ne passeront pas. Nous ne bougerons d'un iota, surtout pas sous la pression de gens qui n'ont d'yeux que pour le fauteuil du CNJ. Cette obstination est révélatrice d'une ambition démesurée et surréaliste de satisfaire  des appétits politiciens, personnels, dépourvus de scrupules. Ces insanités qu'ils ont laissées échapper de leurs bouches ne nous feront pas reculer. Nous avons sacrifié énergie, famille et temps au profit de la Jeunesse du Sénégal. Heureusement qu'une bonne partie de nos proches comprenne la délicatesse de notre mission. Une mission que nous portons avec pondération et sérénité. Ces oiseaux de mauvais augure ne méritent pas notre plus petite attention. Il fallait juste rétablir la vérité historique des faits, car loin de nous l'idée d'apporter une riposte aux attaques. Nous osons espérer que nos précisions ne sont pas tombées dans l'oreille de sourds.

Nous ne saurions terminer sans félicter le Président Macky Sall pour avoir accepté de financer les Jeunes à travers les DER à hauteur de 10 milliards à distribuer à plus de 15000 bénéficiaires.


( Mara Diop Ndindy, Trésorier général du Conseil National de la jeunesse. Vive le CNJS! Vive la jeunesse ! Vive le Sénégal !) 
Lundi 6 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :