Incursion à Kédougou : L’OR, facteur de déperdition scolaire - La COSYDEP tire la sonnette d’alarme.

Il n’est pas exagéré de dire que l’école meurt lentement, année après année, à Kédougou. Le taux de déperdition scolaire dans cette partie du Sud-est du Sénégal est très élevé, l’un des plus élevés du pays. Coupable désigné : l’OR. En effet, ils sont des centaines et des centaines de jeunes qui abandonnent l’école, au profit de l’orpaillage traditionnel. Les établissements scolaires se vident, les ’’DIOURA’’ se remplissent. À ce rythme, « c’est l’école qui risque tout simplement de disparaitre », s’est inquiété Yaya Badji.
Le coordinateur régional de la COSYDEP de Kédougou tire ainsi la sonnette d’alarme...


Lundi 6 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :