Idrissa Seck redéfinit les relations qu'il veut avoir avec la France


Parce que des propos qu'il a tenus à propos des relations que le Sénégal doit avoir avec la France ont été mal interprétés, Idrissa Seck a profité du point de presse donné ce vendredi 20 avril pour redéfinir sa pensée ou ses intentions. 
Selon le président du parti Rewmi, dire que nos relations avec la Métropole ne doivent pas relever du pillage et de la domination ne signifie pas pour autant francophobie. La preuve, Idrissa Seck lui même a révélé qu'au moment où il quittait Paris, il négociait un contrat très alléchant pour l'Afrique. 
L'ancien premier ministre de préciser que ce contrat doit déboucher sur une coopération gagnant-gagnant entre la France et l'Afrique pour que la francophonie ne débouche pas sur la francophobie mais sur la francophilie. Histoire de repréciser la relation qu'il veut nouer avec l'Occident, Idy de dire que les choses ont changé et que la jeunesse africaine ne tolère plus certains comportements. “Ce n'est pas de la francophobie, c'est de l'amitié”, précise-t-il.
Vendredi 20 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018